Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit Social et Droit du Travail -TPE - PME » Dialoguer avec les IRP » Négocier avec les représentants du personnel » Négocier un accord collectif d'entreprise » Actualités

Retour aux Actualités Négocier un accord collectif d'entreprise

actus

Possibilité de cumul d’un 13e mois contractuel et d’une prime de 13e mois conventionnelle

Par | Modifié le |

Un salarié a été engagé en qualité de consultant junior, il a pris acte de la rupture de son contrat en reprochant à son employeur des manquements à ses obligations. Le salarié lui reproche notamment le non-paiement d’une somme au titre de la gratification du 13e mois prévue par un accord d’entreprise du 19 octobre 1988. Le salarié avait déjà bénéficié d’un treizième mois prévu par son contrat de travail.

Les juges posent le principe suivant : les avantages institués par le contrat de travail et la convention collective ne peuvent se cumuler s’ils ont le même objet et la même cause. Mais en l’espèce, ils ajoutent que le 13e mois contractuel constituait une modalité de règlement d’un salaire annuel payable en treize fois, alors que la gratification conventionnelle constituait un élément de salaire répondant à des conditions propres d’ouverture et de règlement, le salarié pouvait donc les cumuler.

Ce cumul est permis parce que les deux 13e mois ont des finalités clairement distinctes. Il est donc possible de cumuler un « treizième mois » et une gratification de treizième mois.

  • Rappel sur le cumul d’avantages

- L’exemple avec deux avantages issus de conventions collectives

Lorsque deux conventions collectives prévoient des avantages identiques, le salarié est-il en droit de les cumuler ?

La Cour de cassation ne permet pas ce cumul : lorsque deux conventions collectives prévoient des avantages ayant le même objet ou la même cause, ces avantages ne peuvent pas se cumuler, sauf stipulations contraires, seul le plus favorable d’entre eux peut être accordé au salarié (arrêt de l’Assemblée plénière de la Cour de cassation du 18 mars 1988 n° de pourvoi 84-40083).

La Cour de cassation a confirmé cette solution dans un arrêt de 2008 (arrêt de l’Assemblée plénière de la Cour de cassation du 24 octobre 2008 n° de pourvoi 07-42799).

La solution est ici identique à celle du cumul d’un avantage contractuel et d’un avantage conventionnel : le cumul est impossible sauf si les avantages n’ont pas le même objet ou la même cause.

Il y a néanmoins une nuance : en matière d’avantages conventionnels, les partenaires sociaux peuvent prévoir un cumul même si les avantages ont le même objet ou la même cause.

- L’exemple avec un avantage issu d’une loi et un autre de la convention collective

Lorsqu’une loi nouvelle crée un avantage similaire à un avantage conventionnel déjà existant, est-il possible pour le salarié de les cumuler ?

Le nouvel avantage légal et l’avantage conventionnel ne peuvent pas se cumuler. Seule s’applique la disposition légale lorsqu’elle est plus favorable (arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 6 juillet 1983 n° de pourvoi 83-60546).

Mais la clause conventionnelle continue de s’appliquer si elle est plus favorable que l’avantage institué par la loi nouvelle (arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 22 octobre 1984 n° de pourvoi 84-60139).

Il est donc impossible de cumuler un avantage prévu par une loi nouvelle avec un avantage conventionnel, seul le plus favorable des avantages s’applique.

La solution diffère ici de celle de l’arrêt du 13 juin, cela s’explique par le fait que la finalité des conventions collectives est d’améliorer la situation des salariés par rapport aux avantage prévus par la loi (article L. 2251-1 du Code du travail).

Arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation du 13 juin 2012, n° de pourvoi 10-27395



Favoris

Vous avez des questions sur le sujet Négocier un accord collectif d'entreprise ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article

Vos Réactions Réagir






Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com


Retour au Dossier: Négocier un accord collectif d'entreprise



27 806 Professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2014 JuriTravail tous droits réservés

Conférence en ligne
Risques psychosociaux Quelle est la responsabilité de l'entreprise ? Quelles actions de prévention mettre en place ?
Je m'inscris
gratuitement

Conférence en ligne
Risques psychosociaux Quelle est la responsabilité de l'entreprise ? Quelles actions de prévention mettre en place ?
Je m'inscris
gratuitement