Accueil » Droit Représentant du Personnel : CE, DP, Syndicat, CHSCT » Comité d'Entreprise (CE) : seuil d'effectif, élection, missions, moyens » Les moyens du CE » Oeuvres & activités sociales et culturelles du Comité d'Entreprise » Actualités

Brève Oeuvres & activités sociales et culturelles du Comité d'Entreprise

Le fardeau fiscal des salariés estimé à 7 mois de salaire par an

Par - Modifié le 29-07-2014

Abonnez-vous 1€ pendant 15j


Le fardeau fiscal des salariés estimé à 7 mois de salaire par an Juritravail

Sur 12 mois de travail (sans compter les jours de congés payés), un salarié français donne 7 mois de son salaire à l'Etat et aux dépenses publiques, de sorte qu'il ne dispose en réalité que de 5 mois de salaire comme pouvoir d'achat (consommer, épargner …). La journée de "libération fiscale" est en effet arrivée le 28 juillet 2014.

Qu'elle vous libère d'un poids ou qu'elle vous rende au contraire furieux, la date du 28 juillet ne vous laisse pas indifférent. En effet, depuis le début de la semaine, vous ne travaillez plus pour financer les dépenses de l'Etat, mais pour vous-même !

En moyenne, un salarié français a dû travailler 2 jours de plus cette année pour pouvoir financer les dépenses publiques.

Le 28 juillet 2014 est donc jour de libération fiscale pour tous les salariés français. De quoi se réjouir ? Pas si sûr, si l'on en croit l'étude publiée par l'Institut Molinari (si bien intitulée "Fardeau social et fiscal de l'employé moyen au sein de l'UE"), qui estime que la France est le pays de l'Union européenne où les salariés doivent travailler le plus longtemps pour pouvoir satisfaire aux dépenses publiques.

Les français doivent attendre le mois de juillet pour atteindre ce jour de libération fiscale, alors que ceux du Royaume-Uni se sont libérés de ce "fardeau fiscal" depuis le mois de mai. Seule la Belgique fait pire que l'État français (journée de libération fiscale fixée au 6 août). En France, le coût réel des services publics et de la sécurité sociale pour les contribuables est donc l'un des plus élevé d'Europe.

Charges sociales, impôt sur le revenu ou encore TVA (taxe indolore et qui pourtant est payée tous les jours par chacun d'entre nous), autant d'impôts et de charges sociales qui réduisent, in fine, d'autant le pouvoir d'achat réel des français : pour 100 euros de revenu, seuls 42,83 euros peuvent être utilisés librement (consommation, épargne …), le reste étant absorbé par l'État de manière directe ou indirecte.

"Info-plus" Salaire brut – salaire net, comment le calculer ?

Le revenu du salarié, exprimé en brut, est perçu par le salarié après que son employeur ait précompté les diverses charges et contributions sociales, destinées à couvrir certaines dépenses publiques (sécurité sociale, retraite …).

Le revenu brut peut également être diminué en raison d'avantages sociaux, attribués par l'employeur ou le comité d'entreprise, comme les titres restaurants, les chèques vacances ou la mutuelle d'entreprise.

Le montant des cotisations prélevées sur le salaire brut peut varier selon la catégorie professionnelle (cadre/non cadre) ou encore le type de contrat (par exemple, en apprentissage le salaire brut est quasi équivalent au net).

Pour évaluer votre salaire brut en net (ou vice versa), un outil de calcul salaire net-brut est à votre disposition.

Source : "Fardeau social et fiscal de l'employé moyen au sein de l'UE – juillet 2014" par l'Institut Économique Molinari

Recevez chaque semaine l'essentiel de l'actualité du droit du travail

Vous avez des questions sur le sujet Oeuvres & activités sociales et culturelles du Comité d'Entreprise ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2016 JuriTravail tous droits réservés