Droit Social | Modèle de lettre | Accès illimité


Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement et Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Licenciement pour inaptitude » Actualités

Retour aux Actualités Licenciement pour inaptitude

actus

Licenciement pour inaptitude : deux examens médicaux ou possibilité de dommages et intérêts

Par | | 0 commentaire(s) | 37414 vues

A l’issue d’un arrêt de travail consécutif à un accident du travail, le droit du travail exige de l’employeur qu’il vous convoque à une « visite médicale de reprise ». Si lors de cet examen, le médecin du travail vous déclare inapte, l’employeur doit organiser une seconde visite médicale 15 jours après la première. Ce n’est qu’au terme de celle-ci, et sous réserve de l’impossibilité de vous reclasser à un autre poste, que l’employeur pourra procéder à votre licenciement pour inaptitude.

Toutefois, une exception admet que l’employeur puisse prononcer votre licenciement après une seule visite médicale : dans le cas où le maintien à votre poste de travail entraîne un danger immédiat pour votre santé ou sécurité ou celles des autres. C’est au médecin du travail de préciser dans son constat que, pour ces raisons, un seul examen suffit (article R. 241-51-1 du Code du travail).

Si le médecin ne préconise pas de seconde visite médicale sans faire mention d’un danger immédiat, l’employeur est-il tenu d’organiser cette visite ?



L’histoire :

Suite à un accident du travail, une salariée, employée en tant que vendeuse, est en arrêt de travail durant 5 ans. A l’issue de son arrêt, l’employeur invite celle-ci à passer la visite médicale de reprise. Le médecin du travail déclare alors la salariée définitivement inapte à son poste de vendeuse et précise qu’il n’y a pas lieu de prévoir une seconde visite médicale.
L’employeur procède alors au licenciement de la salariée en raison de l’impossibilité de procéder à son reclassement.

La salariée estime que la procédure de licenciement n’a pas été respectée. Elle saisit donc le Conseil de prud’hommes.



Ce que disent les juges :

Les juges rappellent qu’en principe, afin de faire constater l’inaptitude d’un salarié, l’employeur est tenu de faire pratiquer deux visites médicales.

Toutefois, un seul examen médical est possible dans le cas où le maintien du salarié à son poste de travail entraîne un danger immédiat pour sa santé ou sa sécurité ou celles des autres.

Les juges estiment que si le médecin du travail ne fait pas mention dans son constat des raisons nécessitant un unique examen médical, l’employeur doit organiser la deuxième visite médicale.
A défaut, celui-ci commet une faute et le salarié est en droit de réclamer des dommages et intérêts.


Ce qu’il faut retenir :

Afin de déclarer un licenciement pour inaptitude, l’employeur est tenu d’organiser deux visites médicales.
Si celui-ci s’abstient de le faire, il commet une faute. Le salarié est alors en droit de réclamer des dommages et intérêts.



Le licenciement pour inaptitude : les outils

Où chercher ?
  • Articles L. 122-24-4 et R. 241-51-1 du Code du travail

  • Quelles modalités ?
  • Connaître l'essentiel sur le licenciement pour inaptitude

  • Quels recours ?
  • Contester l'avis d'inaptitude rendu par le médecin du travail : modèle de lettre de recours contre une décision d’inaptitude


  • Contester son licenciement pour inaptitude : saisir le Conseil de prud’hommes



  • Pour aller plus loin :
  • L’obligation de paiement des salaires en l’absence de licenciement prononcé à l’issue du délai d’un mois suivant la seconde visite médicale



  • Arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 12 mars 2008 – N° de pourvoi 07-40.039.

    Favoris

    Commenter cet article

    Vos Réactions Réagir






    Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


    Voir les conditions générales d'utilisation

    Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Centre de Ressources Interactif et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com


    Retour au Dossier: Licenciement pour inaptitude



    Vous avez été licencié injustement ?
    Retrouvez tous les éléments pour obtenir des Dommages et Intérêts auprès de votre employeur
    En savoir plus