Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Transaction » Actualités

Retour aux Actualités Transaction

actus

Tableau comparatif : démission, rupture conventionnelle et transaction

Par | Modifié le |

Juritravail

Quelles sont les différences entre la démission, la transaction et la rupture conventionnelle du contrat de travail ? Ouvrent-elles droit au chômage ou au paiement d'indemnités ? Nécessitent-elles de respecter un préavis ? Sont-elles ouvertes à tous les types de contrat (CDD ou CDI) ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans un tableau comparatif.

La démission, la transaction et la rupture conventionnelle présentent des caractéristiques propres qui permettent de les distinguer à commencer par le fait que certaines constituent des modes de rupture du contrat de travail et d'autres un mode de règlement amiable des litiges qui opposent salarié et employeur.

En tant que salarié, vous devez savoir distinguer chacune d'entre elles. 

>> Dossiers conseillés :

 

Démission

Transaction

Rupture conventionnelle du contrat de travail

Initiative de la rupture

Salarié (1)

La transaction n'est pas un mode de rupture du contrat de travail

Le salarié et l'employeur (9)

Nécessité de justifier d'un motif de recours

Non

Oui

Une transaction est conclue pour mettre fin à une contestation née ou à naître résultant de la rupture du contrat de travail (4)

Non

Entretiens


Non

Oui

Oui (10)

La rupture conventionnelle est subordonnée à un ou plusieurs entretiens au cours desquels le salarié et l'employeur peuvent se faire assister

Formalisme

Non, même s'il est préférable d'envoyer une lettre de démission

Sauf si votre convention collective prévoit un formalisme particulier.

Toutefois, le non-respect du formalisme imposé par la convention collective ne remet pas nécessairement en cause la démission (2)

Oui

Contrat écrit et signé par l'employeur et le salarié (5)

Oui

Convention de rupture signée par le salarié et l'employeur. La convention de rupture est soumise à homologation (11)

Préavis

Oui

La durée dépend de votre convention collective (3)

Non

Une transaction est valable une fois la rupture du contrat de travail intervenue et définitive (6)

Non

La rupture intervient le lendemain de l'homologation de la convention de rupture (délai de rétractation de 15 jours puis un délai de 15 jours pour l'homologation) (12)

Indemnités

Non

Oui

L'employeur verse une indemnité transactionnelle au salarié, qui ne doit pas être d'un montant dérisoire et qui est exonérée d'impôts (7)

Oui

L'indemnité spécifique de rupture conventionnelle ne peut être inférieure au montant de l'indemnité légale de licenciement (12)

Droit de percevoir les allocations chômage

Non

Sauf s'il s'agit d'un cas de démission considérée comme légitime (4)

Tout dépend du motif de rupture du contrat

Oui

Possibilité de contestation

Oui

Non

Une fois signée, une transaction ne peut pas être remise en cause sauf si ses conditions de validité n'ont pas été respectées ou si le consentement du salarié a été vicié (8)

Oui

Vos l'avez donc compris, la transaction ne permet pas de rompre le contrat mais de régler un litige, un différend, vous opposant à votre employeur.

La démission et la rupture conventionnelle sont des modes permettant de rompre un CDI. Vous souhaitez, afin de voguer vers d'autres horizons, mettre fin à la relation contractuelle qui vous unit à votre employeur, mais vous hésitez entre ces deux modes de rupture.

La rupture conventionnelle présente des avantages indéniables que sont le droit au chômage et la perception d'une indemnité de rupture, mais présente également le grand inconvénient de devoir être acceptée par votre employeur, alors qu'en cas de démission vous êtes le seul décisionnaire et n'avez pas à vous justifier. Pour qu'il accepte votre demande de rupture amiable, vous allez devoir demander à votre employeur de vous recevoir et allez devoir, par conséquent, vous montrez très persuasif afin qu'il accepte votre demande.

Voici nos 4 conseils, vidéo à l'appui, vous permettant d'argumenter votre souhait de rompre de manière conventionnelle votre contrat de travail.

>> Actualité conseillée : Les 4 arguments à soutenir absolument afin de maximiser ses chances d'obtenir la rupture conventionnelle de son contrat de travail


Références :
(1) Cass. Soc. 9 mai 2007, n°05-40315
(2) Cass. Soc. 28 septembre 2004, n°02-43299
(3) Article L1237-1 du Code du travail
(4) Convention du 18 janvier 2006 relative à l'aide au retour à l'emploi et à l'indemnisation du chômage et son règlement annexé ; Accord d'application n°14 du règlement annexé à la Convention du 18 janvier 2006
(5) Article 2044 du Code civil
(6) Cass. Soc. 4 janvier 2000, n°97-41591
(7) Cass. Soc. 28 novembre 2000, n°98-43635
(8) Article 2052 du Code civil
(9) Article L1237-11 du Code du travail
(10) Article L1237-12 du Code du travail
(11) Article L1237-13 et L1237-14 du Code du travail
(12) Article L1237-13 du Code du travail


Carole Anzil

Juriste Rédactrice web
Favoris

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Transaction ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article

Vos Réactions Réagir






Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com


Retour au Dossier: Transaction



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2015 JuriTravail tous droits réservés

Dossier spécial
Vous souhaitez bénéficier des allocations chômage ? Retrouvez toutes les conditions nécessaires et calculer leur montant
En savoir plus
Dossier spécial
Vous souhaitez bénéficier des allocations chômage ? Retrouvez toutes les conditions nécessaires et calculer leur montant
En savoir plus