Droit Social | Modèle de lettre | Accès illimité


Accueil » Droit du Travail Salarié » Conditions de Travail » Vol, Drogue, Alcool au travail et vie privée » Actualités

Actualités Vol, Drogue, Alcool au travail et vie privée

  • La consommation de vin et de cidre bientôt interdite en entreprise ?

    par Juritravail 29/01/2014 | Réagir | 2524 vues

    De nombreuses situations, notamment les pots de départ, favorisent la consommation d'alcool au sein de l'entreprise. Toutefois, celle-ci est bien entendue très fortement limitée.

    Lire la suite
  • L'alcool coule à flot dans les entreprises Américaines

    par Juritravail 16/07/2013 | 1 commentaire(s) | 2306 vues

    Aux Etats Unis et notamment dans la Silicon Valley, l'alcool semble peu à peu remplacer le café ou l'eau au sein des entreprises. Les sociétés y voient un moyen d'inciter les salariés à plus travailler.... choix qui semble quelque peu discutable....

    Lire la suite
  • Cigarette électronique au bureau : le principe de précaution est de mise

    par Virginie LOMBART - Avocat 04/07/2013 | 1 commentaire(s) | 2177 vues

    Selon l'institut national de de recherche et de sécurité (INRS), en vertu de son obligation de sécurité à l'égard de ses salariés, l'employeur doit interdire de « vapoter » sur le lieu de travail.

    Lire la suite
  • Utilisation de la cigarette électronique : effets bénéfiques ou nocifs pour la santé ?

    par Juritravail 19/02/2013 | 3 commentaire(s) | 11335 vues

    Une polémique autour de la cigarette électronique se développe depuis quelques mois. Malgré une multitude d'information (articles, études…) il semble difficile de se positionner sur son effet réel.

    Lire la suite
  • Géolocalisation et vidéosurveillance: des limites à la surveillance des salariés

    par Juritravail 19/02/2013 | 2 commentaire(s) | 9545 vues

    "En 2012, plus de 10% des plaintes reçues par la CNIL concernaient le monde du travail. 17% d'entre elles ont donné lieu à des mises en demeure. Les principaux manquements concernaient l'absence ou la mauvaise information des employés, l'absence de déclaration, la collecte excessive ou non pertinente de données personnelles".

    Lire la suite
  • Diffamation : l'invective politique et la querelle syndicale sans atteinte à la liberté d'expression

    par Anthony BEM - Avocat 07/01/2013 | Réagir | 656 vues

    Le 6 octobre 2011, la Cour européenne des droits de l’homme a jugé que la France avait violé l'article 10 (liberté d'expression) de la Convention européenne des droits de l’homme en condamnant le président et le secrétaire général ...
    Lire la suite
  • Il est interdit d’interdire totalement l’alcool sans raison

    par Thomas ROUSSINEAU - Avocat 12/12/2012 | Réagir | 3928 vues

    Une entreprise avait interdit totalement l’alcool, même pendant les repas.
    Lire la suite
  • Alcool au travail : l'employeur ne peut interdire de manière générale et absolue l'alcool dans l'entreprise

    par Frédéric CHHUM - Avocat 22/11/2012 | Réagir | 1055 vues

    Les salariés en ont rêvé, le Conseil d'Etat l'a fait ! Dans un arrêt du Conseil d'Etat du 12 novembre 2012 (n°3449365, caterpillar), celui-ci a jugé que l'alcool au travail ne pouvait faire l'objet d'une interdiction totale et absolue dans l'entreprise.
    Lire la suite
  • Pas d'interdiction générale et absolue de consommation d'alcool dans le règlement intérieur

    par Fabrice MEHATS - Avocat 21/11/2012 | Réagir | 5369 vues

    Dans un arrêt du 12 novembre 2012, le Conseil d'Etat pose le principe selon lequel le règlement intérieur en vigueur au sein d'une entreprise ne peut interdire de manière générale et absolue la consommation d'alcool au sein de l'entreprise, en l'absence d'une situation particulière de danger ou de risque.
    Lire la suite
  • Alcool au travail : l'employeur ne peut pas interdire totalement l'alcool dans l'entreprise

    par Frédéric CHHUM - Avocat 19/11/2012 | Réagir | 1650 vues

    Les salariés en ont rêvé, le Conseil d'Etat l'a fait ! Dans un arrêt du Conseil d'Etat du 12 novembre 2012 (n°3449365, caterpillar), celui-ci a jugé que l'alcool au travail ne pouvait faire l'objet d'une interdiction totale et absolue dans l'entreprise.
    Lire la suite
  • Peut-on avoir des relations sexuelles au travail ?

    par Eric ROCHEBLAVE - Avocat 30/08/2012 | Réagir | 4199 vues

    Peut-on avoir des relations sexuelles au travail ?
    Lire la suite
  • les nouvelles dispositions prévues par la loi du 6 août 2012 en matière de harcèlement sexuel

    par Marie Lise ASSOUS LEGRAND - Avocat 22/08/2012 | Réagir | 2951 vues

    DROIT DU TRAVAIL Objet : les nouvelles dispositions prévues par la loi du 6 août 2012 en matière de harcèlement sexuel. La loi vise à apporter au plus vite une réponse à la situation juridique créée par la décision du Conseil constitutionnel du 4 mai dernier qui a déclaré contraire à la Constitution, en raison de son imprécision, l'article 222-33 du Code pénal qui prévoyait le délit de harcèlement sexuel. Ce texte a été déclaré inconstitutionnel : « l'article 222-33 du code pénal permettant que le délit de harcèlement sexuel soit punissable sans que les éléments constitutifs de l'infraction soient suffisamment définis. » Selon le Conseil constitutionnel, ces dispositions méconnaissaient le principe de légalité des délits et des peines. En conséquence, le législateur a adopté un nouveau texte donnant une nouvelle définition du harcèlement sexuel qui sera la même dans le code pénal et le code du travail (C. pén., art. 222-33 et C. trav., art. L 1153-1). Des sanctions alourdies et assorties de circonstances aggravantes sont également prévues. Ce texte a voulu s'inspirer des directives européennes, et notamment de la directive du 5 juillet 2006 relative à la mise en oeuvre de l'égalité des chances et de l'égalité de traitement entre hommes et femmes en matière d'emploi et de travail. De nouvelles mesures de prévention sont également prévues dans le Code du travail. La définition du harcèlement sexuel (article 222-33 du Code pénal) : Désormais : A rt. 222-33.-I. ― Le harcèlement sexuel est le fait d'imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. Art. 222-33.-II. ― « Est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d'user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d'obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l'auteur des faits ou au profit d'un tiers ». Le législateur a ainsi voulu redéfinir le délit de harcèlement sexuel, selon deux modalités différentes : le délit de harcèlement sexuel par répétition d'actes à connotation sexuelle et le délit de harcèlement sexuel par « chantage sexuel ». Ces faits mentionnés aux I et II sont punis de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende. Les circonstances aggravantes : « Ces peines sont portées à trois ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende lorsque les faits sont commis : 1° Par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions ; 2° Sur un mineur de quinze ans ; 3° Sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de leur auteur ; 4° Sur une personne dont la particulière vulnérabilité ou dépendance résultant de la précarité de sa situation économique ou sociale est apparente ou connue de leur auteur ; 5° Par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice. » La définition de la discrimination (article L 225-1 du Code pénal) : « Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes parce qu'elles ont subi ou refusé de subir des faits de harcèlement sexuel tels que définis à l'article 222-33 ou témoigné de tels faits, y compris, dans le cas mentionné au I du même article, si les propos ou comportements n'ont pas été répétés. » Le Code du travail a également été modifié pour tenir compte de ces nouvelles mesures. Aux termes de l'article 7 de la loi modifiant l'article L. 1153-1 du Code du travail : « - Aucun salarié ne doit subir des faits : 1° Soit de harcèlement sexuel, constitué par des propos ou comportements à connotation sexuelle répétés qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ; 2° Soit assimilés au harcèlement sexuel, consistant en toute forme de pression grave, même non répétée, exercée dans le but réel ou apparent d'obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l'auteur des faits ou au profit d'un tiers. » Cette protection est désormais étendue aux personnes en stage ou en formation. Seront donc punis d'un an d'emprisonnement et d'une amende de 3 750 € les faits de discriminations commis à la suite d'un harcèlement moral ou sexuel définis aux articles L. 1152-2, L. 1153-2 et L. 1153-3 du code du travail. Des dispositions d'information et de préventions ont également été prévues. Il s'agit des obligations suivantes : - Affichage obligatoire sur les lieux de travail et également, pour ce qui concerne le harcèlement sexuel, dans les locaux ou à la porte des locaux où se fait l'embauche (C. trav., art. L. 1152-4 et L. 1153-5). - Le droit d'alerte des délégués du personnel est étendu au harcèlement sexuel et moral (C. trav., art. L. 2313-2) En effet, le harcèlement sexuel est désormais inscrit, aux côtés du harcèlement moral, dans la liste des domaines dans lesquels l'employeur est tenu à une obligation de prévention des risques professionnels (C. trav. art. L. 4121-2). De même, la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires a été modifiée, pour tenir compte de ces nouvelles dispositions. Le législateur a souhaité associer différents acteurs au renforcement de la lutte contre le risque de harcèlement moral et sexuel. Pour ce faire, plusieurs mesures ont été adoptées (C. trav. art. L. 4622-2). La mission de conseil attribuée par le Code du travail au médecin du travail et à destination des employeurs, des salariés et de leurs représentants, est élargie à la prévention du harcèlement sexuel et moral. L'inspecteur du travail est, désormais, compétent pour constater les infractions en la matière dans le cadre des relations de travail (C. trav. art. L 8112-2). Loi n° 2012-954 du 6 août 2012
    Lire la suite
  • S'alcooliser sur son lieu de travail : le risque du licenciement

    par Sabine HADDAD - Avocat 08/08/2012 | Réagir | 1131 vues

    Soc. 20 juin 2012, pourvoi N° 11-19914 a statué récemment sur les conséquences de l'alcool au bureau. Quid du licenciement encouru ?
    Lire la suite
  • Je bois donc on me licencie ? pas forcement : soc, 20 juin 2012

    par Sabine HADDAD - Avocat 31/07/2012 | Réagir | 719 vues

    Présentation : La consommation d'alcool sur le lieu de travail peut se poser dans diverses situations: ex en cas de stresse, de pénibilité, mais aussi dans le cadre de diverses sorties de fins d'années, de repas d'affaires, de pots d'anniversaire, de départ en retraite, de promotion etc...
    Lire la suite
  • Droit du travail: alcool sur le lieu de travail=licenciement?

    par Annabel RIDEAU - Avocat 16/07/2012 | Réagir | 5297 vues

    Dans un Arrêt en date du 15 décembre 2011, la Cour de Cassation a considéré que le fait de consommer de l'alcool lors d'un "pot" sur le lieu de travail ne peut constituer une faute grave justifiant un licenciement.
    Lire la suite
  • Vie privée et enregistrement

    par Sylvie DELHEURE - Avocat 27/06/2012 | Réagir | 1309 vues

    Encore une décision qui alimente la série en matière de définition de périmètre de la vie privée du salarié.
    Lire la suite
  • Droit du travail: licenciement pour consommation de drogues en dehors du temps de travail

    par Annabel RIDEAU - Avocat 26/06/2012 | Réagir | 6427 vues

    Dans son Arrêt en date du 27 mars 2012, la Cour de Cassation a pu rappeler qu'un salarié peut être licencié pour faute grave pour consommation de produits stupéfiants
    Lire la suite
  • L'employeur peut-il écouter des conversations de bureau enregistrées par un salarié sur son dictaphone ?

    par André ICARD - Avocat 25/06/2012 | Réagir | 713 vues

    OUI: mais si l'employeur est fondé à retenir le dictaphone personnel d'un salarié et à en écouter immédiatement l'enregistrement, il ne peut le faire en l'absence du salarié ou sans qu'il ait été dûment appelée,
    Lire la suite
  • Licencier un salarié drogué, est-ce possible ?

    par Yves NICOL - Avocat 08/06/2012 | Réagir | 1457 vues

    Est-il possible de licencier un salarié au motif que celui-ci est drogué, ou plus précisément après avoir constaté que ce salarié s'est trouvé sous l'emprise d'une drogue durant son travail ?
    Lire la suite
  • Suicide de salarié : Renault condamné pour atteinte à la vie personnelle et familiale

    par Juritravail 07/06/2012 | Réagir | 4075 vues

    En février 2007, un ancien technicien au Technocentre de Renault à Guyancourt (Yvelines) avait été retrouvé pendu à son domicile. Le Conseil de prud’hommes de Versailles a condamné Renault le 15 mai dernier à verser 6.300 euros à la veuve du salarié pour des heures supplémentaires non payées et à titre de dommages et intérêts. Selon cette décision, Renault a porté atteinte à la vie personnelle et familiale du salarié. 

    Lire la suite

1 2 3 4 5

Avocats Publiez vos articles et soyez visibles auprès de 2 millions de personnes

  • Présentez-vous dans l'annuaire avocat de Juritravail.
  • Rédigez des articles
  • Vous serez visibles sur Juritravail ( 2 millions de visiteurs par mois), chez nos partenaires (Capital et La Tribune), et sur les moteurs de recherche (Google, Bing,...)

Rapide, Gratuit et Sans Engagement


Retour au Dossier: Vol, Drogue, Alcool au travail et vie privée



Vous avez été licencié injustement ?
Retrouvez tous les éléments pour obtenir des Dommages et Intérêts auprès de votre employeur
En savoir plus