Accueil » Droit du Travail Salarié » Temps de Travail : 35H, heures supplémentaires, astreintes, convention de forfait » Astreintes & garde : votre prime + définition du code du travail

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Astreinte/Garde : bien défendre vos droits et votre prime

L’interdiction pour l’employeur d’imposer unilatéralement des périodes d’astreinte.

L’histoire : un employeur a demandé à une salariée d'accomplir des temps de permanence et d'astreinte qu'elle n'avait jamais assumés jusque-là.
Estimant avoir fait l'objet de pressions de la part de son employeur pour l'inciter à démissionner, la salariée elle a fait savoir à ce dernier qu'elle se considérait licenciée.
Elle a saisi la juridiction prud'homale.
Ce qu’en disent les juges : les juges ont relevé que l’employeur avait imposé à la salariée des permanences et des astreintes, qui n’étaient pas initialement prévues par son contrat de travail.
Par conséquent la mise en place de l’astreinte a modifié le contrat de travail.
Suite au refus de la salariée, la rupture du contrat de travail doit s’analyser en un licenciement.





Retour au Dossier: Astreintes & garde : votre prime + définition du code du travail


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés