Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Gérer la Rupture du Contrat (hors licenciement) » Gérer la Démission du Salarié » L'essentiel sur la Démission

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Gérer une démission

La démission équivoque (dépression nerveuse)

Dans une affaire, un salarié engagé en tant que magasinier démissionne de son poste de travail après avoir quitté l'entreprise.

Ce salarié se rétracte une semaine après en dénonçant les faits de harcèlement moral dont son employeur se serait rendu coupable, et qui seraient à l'origine de la rupture de son contrat de travail.

L'employeur refuse cette rétractation, aux motifs que le salarié n'a pas donné sa démission sous le coup de l'émotion, qu'il a pris sa décision en dehors de l'entreprise sans formuler aucun reproche, qu'il a proposé d'effectuer son préavis, et que sa rétractation est intervenue tardivement.

Le salarié saisit le juge afin de voir reconnaître le caractère équivoque de sa démission.

 

Les juges ont considéré que, la volonté claire et non équivoque de démissionner du salarié n'était pas caractérisée.






Retour au Dossier: L'essentiel sur la Démission


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés