Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Gérer la Rupture du Contrat (hors licenciement) » Gérer la Démission du Salarié » L'essentiel sur la Démission

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Gérer une démission

Prise d’acte de la rupture d’un salarié protégé : les indemnités peuvent être élevées

Dans une affaire, une salariée titulaire de mandats de représentant du personnel a pris acte de la rupture de son contrat de travail aux torts de son employeur. Elle a saisi le Conseil de prud'hommes d'une demande d'indemnisation pour licenciement nul.

 

L'employeur estimait que la salariée, qui avait pris acte et était à l'initiative de la rupture, ne pouvait prétendre qu'à une indemnité pour violation du statut protecteur égale au préjudice subi.

 

Les juges rappellent que, dès lors que les faits évoqués à l'appui de la prise d'acte de la rupture d'une salariée protégée sont justifiés, la rupture produit les effets d'un licenciement nul. En conséquence, la salariée a droit à une indemnité pour violation du statut protecteur égale à la rémunération qu'elle aurait du percevoir depuis la date de la prise ...





Retour au Dossier: L'essentiel sur la Démission


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés