Accueil » Droit du Travail Salarié » Contrat de Travail & Embauche : promesse, obligation, paie, CDD, CDI » CDD - Contrat de Travail » La fin du CDD, le montant de la prime de précarité et vos droits au chômage

Ajouter aux favoris

Avis des juges du dossier : Vos droits à la fin du CDD : congés payés, prime de précarité, chômage

Les cas de rupture anticipée du CDD.

L'histoire

Une salariée assistante commerciale dans une agence matrimoniale a, de sa propre initiative, résilié le contrat de l'unique client de l'agence en informant celui-ci de la fermeture prochaine de l'agence. Elle lui a également restitué les chèques qu'il lui avait remis.

Le CDD de la salariée a été rompu pour faute grave car l'employeur, lui avait adressé un courrier démontrant sa volonté de conserver cet unique client et son souhait de développer l'activité de l'agence.

Contestant la rupture de son contrat de travail, la salariée a saisi le Conseil de prud'hommes.

Ce que disent les juges

Les juges rappellent les termes de l'article L. 122-3-8 du Code du travail en vertu duquel « sauf accord des parties, le contrat à durée déterminée ne peut être rompu avant l'échéance du ...





Retour au Dossier: La fin du CDD, le montant de la prime de précarité et vos droits au chômage


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés