Accueil » Droit du Travail Salarié » Maladie & Santé au Travail » Maladie professionnelle et accident du travail » Burn-out et épuisement professionnel

Burn-out et épuisement professionnel

Burn out & bore out au travail, que faire ? Définition & dispositions

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

3.0 (2 avis)
De plus en plus de salariés sont atteints du syndrome d’épuisement professionnel, aussi appelé « burn-out ». Les symptômes qui le caractérisent sont difficiles à détecter, d’autant plus qu’aucune définition précise de cette pathologie psychique n’est réellement établie. Considéré comme le mal professionnel du 21ème siècle, il est bien souvent compliqué de s’en sortir tout seul et cela peut prendre du temps. Cependant, cette forme de dépression peut aujourd’hui être reconnue au titre d’une maladie professionnelle. Vous ne savez pas auprès de qui trouver de l’aide et comment faire reconnaître votre maladie ? Juritravail vous apporte ses conseils.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Burn out
  • Epuisement professionnel
  • Dépression
  • Maladie Professionnelle
  • Pathologie psychique
  • Trouver de l'aide
  • Bore out

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Depuis quelques temps, votre travail est devenu une source de stress, la pression est trop forte, vous vous sentez mal à votre travail. Vous êtes peut-être victime d’un burn-out.

Vous souhaitez connaître ce qu’est exactement le burn-out ? Quels sont les signes avant-coureurs ? Quelles peuvent-être les conséquences sur la santé ? Comment faire pour éviter le burn-out ?

Vous avez besoin d’aide mais ne savez pas auprès de qui vous adresser ? Pouvez-vous bénéficier d’un arrêt de travail ? Le burn-out est-il une maladie professionnelle ? Que risquez-vous ? Votre employeur est-il en droit de vous licencier ?

Contenu du dossier :

Ce dossier vous donne les clés pour adopter les bons réflexes de façon à vous éviter un burn-out et vous apporte des conseils utiles pour vous en sortir. Nous aborderons les notions suivantes :

  • définition du burn-out ;
  • causes du burn-out ;
  • signes de l’épuisement professionnel ;
  • conséquences du burn-out ;
  • prévention du burn-out en entreprise ;
  • réflexes à adopter pour éviter un surmenage ;
  • critères de reconnaissance d’une maladie professionnelle ;
  • traitement des demandes de reconnaissance des maladies psychiques ;
  • rôle des comités régionaux de reconnaissance des maladies professionnelles ;
  • licenciement et burn-out.

Télécharger le dossier

La question du moment

Le burn-out est-il une maladie professionnelle ?

La réponse

La loi sur le dialogue social du 17 août 2015 (1), dite aussi loi Rebsamen, a inscrit explicitement dans la législation, la possibilité de reconnaître des pathologies psychiques comme maladie professionnelle « hors tableau ».

Ainsi, si la loi Rebsamen n'a pas inscrit les pathologies psychiques et donc le burn-out, dans les tableaux de maladies professionnelles, il peut néanmoins être reconnu en tant que tel dès lors que 2 conditions cumulatives sont réunies et après avis motivé du CRRMP (2) :

  • lorsqu'il est établi que le burn-out est essentiellement et directement causé par le travail habituel du salarié ;
  • et qu'il entraîne le décès de celui-ci ou une incapacité permanente d'un taux au moins égal à 25% (3).

Si ces 2 conditions sont remplies, la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) reconnaît l'origine professionnelle de la maladie après avis motivé d'un comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP ou C2RMP). L'avis motivé du CRRMP s'impose à elle.

D'ailleurs, un décret du 7 juin 2016 (4) précise les modalités spécifiques applicables au traitement des demandes de reconnaissance des maladies psychiques en tant que maladie professionnelle et facilite la procédure de reconnaissance du caractère professionnel de ces pathologies.

En effet, depuis ce décret l'expertise médicale des comités est renforcée puisqu'ils sont désormais composés, en plus du médecin-conseil régional et du médecin inspecteur, d'un professeur des universités-praticien hospitalier ou un praticien hospitalier, particulièrement qualifié en matière de pathologie professionnelle. Pour les pathologies psychiques, le médecin-conseil ou le comité fait appel, chaque fois qu'il l'estime utile, à l'avis d'un médecin spécialiste ou compétent en psychiatrie.

Le décret prévoit la possibilité d'un examen des dossiers les plus simples par 2 médecins au lieu de 3 afin de recentrer et de renforcer l'action des comités sur les cas les plus complexes, parmi lesquels les dossiers de pathologies psychiques.


Avis des internautes sur : Burn out & bore out au travail, que faire ? Définition & dispositions

3.0 Note moyenne sur 2 avis

  • 3 Par Le 06-03-2017
    assez superficiel
  • 3 Par Le 30-01-2017
    JE NE SAIS PAS COMMENT FAIRE, PAR QUOI COMMENCER,... et si cela correspond bien à ma situation

30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés