Accueil » Lexique Juridique » Réserve de propriété (Clause de )

Réserve de propriété (Clause de )

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Réserve de propriété (Clause de )
Disposition contractuelle inventée par la pratique pour assurer au vendeur qui a consenti à l'acheteur un crédit , qu'il sera payé du prix de la chose vendue, sans avoir à courir le risque d'avoir à subir le concours d'éventuels créanciers de l'acquéreur .
Pour parvenir à un tel résultat acheteur et vendeur conviennent que la chose vendue restera la propriété de ce dernier jusqu'à complet paiement et ce, ce nonobstant les acomptes versés. La clause qui contient une telle convention porte le nom de "clause de réserve de propriété ".
Elle s'analyse comme une vente sous condition suspensive, laquelle n'est réalisée qu'au règlement de la dernière échéance du prix convenu. Lorsque, s'agissant de marchandises , celles ci sont remises à l'acquéreur et que la convention lui donne le droit de les vendre , le vendeur impayé à l'échéance, peut d'une part, exercer une action en revendication sur les marchandises restées entre les mains de l'acquéreur , et pour celles qui ont été vendues , il peut d'autre part, exercer un action sur le prix entre les mains des sous-acquéreurs .
Une telle convention est jugée valable et , en cas de redressement ou de mise en liquidation judiciaire de l'acquéreur, elle est déclarée opposable à ses créanciers .



Bibliographie :
Derrida (F.), La clause de réserve de propriété et le droit des procédures collectives , D.1980, Chr..293.
Houin (R.), L'introduction de la clause de réserve de propriété dans le droit français de la faillite, D.1980,Chr.293.
Laude (A.), Notion de contrat en cours : contrat de vente comportant une clause retardant le transfert de propriété jusqu'au paiement intégral du prix,Rev. procéd. coll., 2000, n° 3, 100.
Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs
© Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles
et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

Vos Questions - Nos réponses

En cas de faillite suis-je payé ?
Dans quels cas un employeur peut-il embaucher des salariés en CDD ?
Le CDD doit-il être écrit ou peut-il être verbal ?
Un CDD peut-il être transformé en CDI ?
Puis-je refuser d'effectuer des astreintes ?
Puis-je faire mes astreintes sur mon lieu de travail ou dois-je obligatoirement rester à mon domicile ?
Comment mes heures d'astreinte sont-elles rémunérées ?
Quelles sont les différences entre l'Inspection du Travail et Conseil de Prud’hommes ?
Quelles sont les missions de l’Inspection du Travail ?
De quels pouvoirs dispose l’inspecteur du travail ?



A voir également

Passer une commande (en anglais)
Accusé réception (en anglais)
Annulation (en anglais)
Réclamations (en anglais)
Envoi article (en anglais)



A la Une

Le règlement de dépenses électorales par des colistiers sans recours à un mandataire financier peut constituer un manquement d'une particulière gravité entraînant l'inéligibilité du candidat tête de liste
Le démembrement conventionnel va-t-il être victime de la crise économique ?
Des avis de la Cour Cassation sur l'adoption de l'enfant né d'une PMA par l'épouse de la mère biologique
A méditer lors des joutes électorales !
De la profondeur et de l'obscurité !



Actualite

Syndicat et internet : communiquez en toute confidentialité
Réduction des responsabilités : possibilité de s'opposer
Les nouvelles règles de la négociation collective
Rupture conventionnelle : zoom sur la rupture conventionnelle du contrat de travail
Démission : on ne choisit pas la durée de son préavis
Le lieu de formation a une incidence sur la rémunération
Les solutions du gouvernement pour compléter sa rémunération
Travailler à temps partiel : vos droits
Prime d'efficacité : pas d'excès
L'offre raisonnable d'emploi : objectif 5% de chômage



27 806 Professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2014 JuriTravail tous droits réservés