Accueil » Lexique Juridique » Superprivilège

Superprivilège

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Superprivilège

Un "Superprivilège" désigne un type particulier de privilège qui s'applique aux salaires et aux indemnités correspondant aux soixante derniers jours de travail et qui, en cas de redressement ou de liquidation judiciaire, sont payés avant toute autre créance privilégiée. Il s'agit en quelque sorte d'un privilège de 1er rang.



Textes :

  • Code du travail art. L143-9 et s, L742-6, L751-15, D143-1.


  • Bibliographie :

  • Derrida (F.), Le superprivilège des salariés dans les procédures de règlement judiciaire et de liquidation des biens, D. 1973, Chr. 59.
  • Ramackers (M.), Le superprivilège des salariés, D. 1989, Chr. 301.
  • Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs
    © Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles
    et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

    Vos Questions - Nos réponses

    Le fait d’avoir des enfants influe-t-il sur le calcul de la retraite ?
    Quelle est la durée moyenne d’une procédure devant le Conseil de prud’hommes ?
    Comment rédiger sa demande ?
    Quels sont les pouvoirs du Bureau de Conciliation ?
    Que se passe-t-il si le salarié est absent lors de la conciliation ?
    Que se passe-t-il si l’employeur est absent lors de la conciliation ?
    Conseil de prud'hommes : comment se déroule le jugement ?
    Peut-on contester le jugement du Conseil de Prud’hommes ?
    Je n’ai pas pris mes congés, puis-je être indemnisé ?
    Maternité : puis-je travailler pendant mon congé de maternité ?



    A voir également

    Règlement (en anglais)
    Avoir et Acompte (en anglais)
    Réclamations (en anglais)
    Crédit (en anglais)
    Correspondance Commerciale



    A la Une

    Passer d’un horaire de jour à un horaire de nuit nécessite l’acceptation du salarié
    Passer d’un horaire de jour à un horaire de nuit nécessite l’acceptation du salarié
    Faute grave pour un salarié qui exerce son droit de retrait de manière abusive. CA Colmar, 15 janvier 2015, n° 0026/15.
    La diffusion de l'image sur l'internet d'un fonctionnaire, sans son consentement, procédant à un contrôle fiscal, ne participe pas d'un débat d'intérêt général justifiant une atteinte à ses droits. Cass. civ. 1, 15 janvier 2015, n° 13-25.634.
    Commercial / sûretés : Sanction d'une mention manuscrite erronée



    Actualite

    Rémunération : le statut des intérimaires
    Salarié protégé : comment motiver le licenciement ?
    Rédiger un contrat de travail : mode d’emploi
    Fouille des casiers par l'employeur : à quelles conditions ?
    Salariée enceinte et faute grave
    Une absence injustifiée lors de la journée de solidarité se paye
    Présentation du nouveau Code du travail
    Des sanctions répétées : un harcèlement moral ?
    Refus de changer de lieu de travail : attention au licenciement
    La faute grave dans le cadre du CDD



    27 806 Professionnels MyBestPro disponibles sur :


    © 2003 - 2015 JuriTravail tous droits réservés