Accueil » Lexique Juridique » Vice du consentement

Vice du consentement

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Vice du consentement

Il ne peut y avoir d'engagement valable que si, à l'instant où il s'engage, celui qui contracte, se trouve libre de toute contrainte. La validité de toute obligation suppose d'abord que le consentement ait été donné par une personne apte à exprimer une volonté lucide.

L'erreur, le dol ou la violence sont des vices du consentement. Si le consentement de l'auteur de l'engagement est jugée viciée, l'acte juridique, qu'il soit unilatéral ou synallagmatique est susceptible d'être annulé.

Mettre à néant un contrat est une chose grave parce qu'elle met en cause la sécurité des transactions. Il appartient donc à la partie qui excipe de l'invalidité de l'acte, d'établir que sans l'intervention de l'erreur, de manoeuvres dolosives ou de faits de violence, il n'aurait pas contracté. Pour une juste analyse du cas, les juges tiennent compte de la personnalité de celui qui excipe d'un tel moyen et des circonstances de fait qui peuvent rendre plausible la thèse ainsi soutenue. Ils doivent rechercher en particulier si l'intensité de l'événement a constitué un obstacle insurmontable à l'exercice du libre arbitre de celui qui se dit en avoir été privé. La violation de l'obligation précontractuelle de renseignement peut consituer un vice du consentement comme l'ont jugé la Cour de cassation (Com. 10 février 1998, Bull., 1998, IV, n° 71, p. 55) et la Cour d'appel de Montpellier (2ème Ch., sect. A, BICC n°1er avril 2004), voir aussi sur le délai de prescription applicable en cas de nullité d'un testament pour cause d'insanité d'esprit l'arrêt de la Première Chambre civile du 11 janvier 2005 (1ère CIV. - 11 janvier 2005, BICC n°15 avril 2005).

Voir aussi : "Minorité ", "Majeurs protégés", et " Lésion".



Textes :

  • Code civil art. 1109 et s.


  • Bibliographie :

  • Chauvel (P.), Le vice du consentement, thèse Paris II, 1981.
  • Ferrier (V.), Les dispositions d'ordre public visant à préserver la réflexion des contractants, D. 1980, Chr. 177.
  • Ghestin (J.), La réticence, le dol et l'erreur sur les qualités substantielles, D. 1971, chr. 248.
  • Lucas de Leyssac (C.), L'obligation de renseignements dans les contrats, in L'information en droit privé, LGDJ, 1978.
  • Rodière (R.), Les víces du consentement dans le contrat, Paris, A. Pedone, 1977.
  • Texte tiré du site « www.dictionnaire-juridique.com » avec l'autorisation des auteurs
    © Serge Braudo , Conseiller honoraire à la Cour d'appel de Versailles
    et Alexis Baumann, avocat au barreau de Paris

    Vos Questions - Nos réponses

    Quelle est la limite d'âge pour travailler dans la fonction publique ?
    A combien de jours de congés payés ai-je droit ?
    Dans quels cas puis-je être dispensé de recherche d’emploi ?
    Comment puis-je bénéficier des allocations chômage (allocations d’aide au retour à l’emploi – ARE) ?
    Quelles fautes peuvent être caractérisées de grave ?
    Quelles fautes peuvent être caractérisées de lourdes ?
    Qu'est-ce qu'un accident de trajet ?
    Rupture du contrat en période d'essai après une démission, à quelles conditions ai-je droit aux allocations chômage ?
    Je suis malade pendant ma période d'essai, est-elle prolongée ?
    Je suis intérimaire, quelle est la durée maximale de ma période d'essai ?



    A voir également

    Réponses à des Rumeurs dans l'Entreprise
    Conseils aux Salariés
    Conflits Internes
    Recommander des Salariés
    Souhaits de Rétablissement (en anglais)



    A la Une

    Pour les donneurs de leçons
    L'interactivité suppose un respect minimum
    J'entends ignorer les publications que je considère sans intérêt
    Rappel : le licenciement de la salariée qui adresse à son employeur un certificat médical de grossesse au plus tard dans les 15 jours suivant la date de notification est annulé
    Quels manquements de l’employeur peuvent justifier la rupture du contrat ?



    Actualite

    Convocation à l’entretien de licenciement : oublier l’horaire peut rapporter gros
    Congés payés et accident du travail : un arrêt de travail n’empêche pas de reporter ses vacances
    Le droit de grève : mode d'emploi
    Une rupture originale du contrat de travail par le salarié : la prise d’acte
    Harcèlement moral par un supérieur hiérarchique : parlez-en à votre employeur
    Inaptitude : en l’absence de licenciement, le paiement du salaire doit être maintenu
    Délégués du personnel : n’est pas remplaçant qui veut
    Modification du contrat de travail : l'importance de la qualification du salarié
    Délégués du personnel, CE et délégués syndicaux : utilisation des heures de délégation
    Nouvelle définition de la faute grave



    27 806 Professionnels MyBestPro disponibles sur :


    © 2003 - 2014 JuriTravail tous droits réservés