L'AVIS DES JUGES Modification du contrat de travail des salariés protégés

2 avertissements pour avoir refusé une baisse de salaire


Par Rédaction Juritravail - Modifié le 16-11-2011

Un agent d’exploitation également délégué du personnel, suppléant au comité d’entreprise et représentant du personnel au CHSCT, a saisi le juge d’une demande tendant notamment à l’annulation de deux avertissements.

Aucune modification de son contrat de travail ou changement de ses conditions de travail ne peut être imposé à un salarié protégé.

Dans une affaire, un agent d’exploitation également délégué du personnel, suppléant au comité d’entreprise et représentant du personnel au CHSCT, a saisi le juge d’une demande tendant notamment à l’annulation de deux avertissements.

En effet, le salarié a fait l’objet d’une mutation sur un autre site. Cette mutation s’accompagnait d’une diminution de ses horaires de travail ainsi que d’une baisse corrélative de sa rémunération. En conséquence, il estime avoir été en droit de refuser ces modifications, compte tenu de son statut de salarié protégé. Le salarié considère avoir légitimement refusé de se présenter sur le dit site et qu’il ne pouvait faire l’objet d’aucune sanction de ce fait.

De son côté, l’employeur estime que les sanctions infligées au salarié sous forme d’avertissements sont totalement justifiées et n’ont pas lieu d’être annulées du seul fait que le salarié ne justifiait pas avoir été à son poste de travail aux dates indiquées.

Les juges constatent que le refus du salarié de se présenter à son nouveau poste de travail était justifié par la modification de son contrat ou de ses conditions de travail imposée par l’employeur. Les avertissements infligés au salarié étaient injustifiés.

Ce qu’il faut retenir : En cas de refus par le salarié d’une modification de son contrat de travail ou d’un changement de ses conditions de travail, l'employeur doit poursuivre le contrat de travail aux conditions antérieures ou engager la procédure de licenciement en saisissant l'autorité administrative d'une demande d'autorisation de licenciement.

Le refus du salarié ne peut être sanctionné en dehors de cette procédure.

Arrêt de la Chambre sociale de la Cour de cassation du 6 juillet 2011. N° de pourvoi 10-13960.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

loader Juritravail