Accueil » Droit du Travail Salarié » Conditions de Travail » Convention collective applicable obligatoire: trouver & décrypter » Actualités

Article avocat Convention collective applicable obligatoire: trouver & décrypter

Journalistes : faut-il la carte de presse pour être journaliste professionnel ?

Par , Avocat - Modifié le 03-06-2019

I) Détention de la carte de presse : une présomption simple de la qualité de journaliste mais ce n’est pas une condition nécessaire pour être journaliste.

L’article R.7111-1 du Code du Travail précise que « la carte d’identité professionnelle des journalistes ne peut être délivrée qu’aux personnes qui, conformément aux dispositions des articles L. 7111-3 à L. 7111-5, sont journalistes professionnels ou sont assimilées à des journalistes professionnels. »

Or, aux termes d’un arrêt rendu par la Chambre Sociale de la Cour de Cassation du 1er avril 1992 « sont journalistes au sens de ce dernier texte ceux qui apportent une collaboration intellectuelle et permanente à une publication périodique en vue de l’information des lecteurs, peu important qu’une carte professionnelle leur ait été remise ».

La détention de la carte professionnelle en elle-même insuffisante à établir que son titulaire possède bien la qualité de journaliste professionnel au sens du texte légal.

La carte de presse n’est pas « la » condition pour prétendre à la qualité de journaliste professionnel.

Ce n’est qu’un moyen de preuve de la qualité de journaliste.

La Cour de Cassation l’a réaffirmé récemment, en considérant que la Cour d’appel avait statué sur un motif inopérant en jugeant que la détention de la carte de journaliste permettait de prétendre au statut de journaliste professionnel.

La Cour de Cassation a toutefois reconnu le statut de journaliste professionnel au salarié qui travaillait pour une entreprise de presse audiovisuelle, qui lui fournissait régulièrement du travail et qu’il tirait l’essentiel de ses ressources de cette activité.

La demande d’une carte de presse doit être adressée à la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels accompagné des justificatifs prévus à l’article R. 7111-2 du Code du Travail.

Le renouvellement annuel se fait sur justification de l’activité de journaliste pendant l’année civile (R.7111-7 et R.7111-8).

II) Rappel de la définition de la qualité de journaliste.

L’article L. 7111-3 du Code du travail dispose qu’est journaliste professionnel « celui qui a pour occupation principale, régulière et rétribuée l’exercice de sa profession dans une ou plusieurs publications quotidiennes ou périodiques ou agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources ».

La qualité de journaliste professionnel implique la réunion de 4 conditions :

1. L’exercice d’une activité journalistique.

De jurisprudence constante, le journaliste est défini comme celui qui exerce une collaboration intellectuelle et permanente à une publication périodique en vue de l’information des lecteurs.

2. L’exercice à titre principal de la profession de journaliste.

A titre d’exemple, il a été jugé que ne peut bénéficier du statut de journaliste professionnel, l’intéressé qui tire 60 % de ses ressources annuelles par la pratique de la médecine en association, bien que « seul l’exercice, à titre principal du journalisme détermine l’application du statut des journalistes professionnels celle-ci n’est pas subordonnée à l’exercice exclusif de cette activité ».

3. L’exercice de la profession doit procurer à l’intéressé l’essentiel de ses ressources.

Le journaliste doit en tirer le principal de ses ressources, peu important la faiblesse des revenus.

Dès lors toute convention par laquelle une entreprise de presse s’assure, moyennant rémunération, le concours d’un journaliste professionnel est présumée être un contrat de travail. Cette présomption subsiste quels que soient le monde et le montant de la rémunération ainsi que la qualification donnée par la parties.

4. L’exercice de la profession doit être effectué dans une (ou plusieurs) publication(s).

La reconnaissance de la qualité de journaliste professionnel n’est pas nécessairement subordonnée à l’exercice de cette activité dans une entreprise de presse mais le journaliste doit travailler dans une publication de presse disposant d’une indépendance éditoriale.

Enfin, sont assimilés aux journalistes professionnels « les collaborateurs directs de la rédaction, rédacteurs-traducteurs, sténographes-rédacteurs, rédacteurs-réviseurs, reporters-dessinateurs, reporters-photographes, à l’exclusion des agents de publicité et de tous ceux qui n’apportent, à un titre quelconque, qu’une collaboration occasionnelle » (article L. 7111-4 du Code du travail).

La qualité de journaliste permet notamment de bénéficier de la convention collective des Journalistes qui est très favorable : versement d’une prime d’ancienneté ainsi que d’une prime de 13ème mois et droit à une indemnité conventionnelle de licenciement équivalent à 1 mois de salaire par année d’ancienneté.

Frédéric CHHUM, avocat et membre du conseil de l’ordre des avocats de Paris

Marion Simoné, élève avocat EFB Paris

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Frédéric CHHUM

Maître Frédéric CHHUM

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité
  • - Propriété intellectuelle, web & NTIC
  • - Droit Pénal
  • - Droit International

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés