Le site officiel travailler-mieux.gouv.fr, fournit une feuille d'évaluation et une feuille de route aux les employeurs désireux de s'engager en vue d'une évaluation de risques psychosociaux (RPS). En effet, l'obligation de prévention des RPS s'inscrit dans l'obligation de prévention des risques professionnels de l'employeur.

I- La nécessité de traiter les RPS au sein de l'entreprise

Les RPS sont des risques pour la santé des travailleurs à part entière. Ils sont d'une manière générale assez difficile à appréhender dans l'entreprise et peuvent entraîner un niveau d'absentéisme élevé, des départs volontaires, ou encore des problèmes de productivité.

Les études démontrent parfaitement le lien entre le développement de certaines pathologies chez les salariés et le stress au travail. En réaction à un environnement stressant, peuvent ainsi être contractées des pathologies comme des troubles musculo squelettiques, des maladies cardio-vasculaires ou encore des dépressions.

Les conséquences sur la santé des travailleurs peuvent être lourdes mais aussi en termes de coût. Les RPS favorisent l'accumulation des journées de travail perdues, des remplacements de salariés, et peuvent nuire à la performance collective en désorganisant le travail et en dépréciant l'ambiance au travail.

II- Les outils pour les employeurs de moins de 50 salariés

Des repères et outils méthodologiques sont donc mis à disposition des employeurs, en vue de leur permettre de les intégrer facilement dans leur document unique d'évaluation des risques professionnels.

La rubrique est divisée en plusieurs parties.

La 1ère partie : " pourquoi suis-je concerné ?" permet aux employeurs d'obtenir des réponses sur le stress, l'intérêt de se préoccuper des RPS, les obligations légales.

La 2ème partie : " comment faire ?" propose une démarche participative avec deux types d'outils différents adaptés aux petites structures. Cette méthode permet d'instaurer un dialogue avec les salariés, ou leurs représentants, invités à s'exprimer sur les activités et leurs métiers.

- Le 1er outil : "faire le point", un questionnaire de 40 questions permet de s'interroger sur l'existence ou non de RPS au sein de la structure et fournit des pistes d'actions d'amélioration.

- Le 2ème outil : " faire le point " est fonction des résultats obtenus au questionnaire. Pour les entreprises n'ayant pas pu atteindre un consensus interne une démarche complémentaire est accessible avec l'outil "analyse des situations-problème". Cet outil propose aux entreprises à partir de situations réelles d'identifier les causes et conséquences des problèmes en vue de trouver dans l'organisation les clés de l'amélioration.

La 3ème partie " qui peut m'aider ?" dresse la liste des principaux organismes pouvant conseiller et accompagner l'employeur dans sa démarche de prévention des RPS.

Référence : Site travailler-mieux.gouv.fr