Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Licenciement hors faute grave et lourde » Motifs du Licenciement » Actualités

Article avocat Motifs du Licenciement

Traiter un collègue de BILOUTE et être licencié

Par , Avocat - Modifié le 18-09-2012
Dans le monde de l'entreprise, les insultes entre collègues sont courantes (sous le coup de la colère...). J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer diverses situations d'insultes. Ainsi, peut-on par exemple traiter son patron de chochotte?

Dans une affaire récente, un salarié fut licencié car il traitait sans cesse son collèque de BILOUTE. Ce terme était inconnu en France avant Bienvenu chez les Ch'ti. Aujourd'hui, il est plus courant, sans que l'on sache véritablement d'ailleurs s'il est insultant ou non.

 Traité sans arrêt de BILOUTE Donc, ce salarié était sans cesse traité de "BILOUTE par son collèque et s'en était plaint à son employeur, considérant notamment que ce terme avait une connotation sexuelle. Le responsable hiérarchique avait rappelé à l'ordre l'auteur de l'insulte. Mais sans succès, d'où le licenciement.

La Cour d’Appel saisie de l'affaire a jugé que le terme « biloute » n’est pas une insulte à caractère sexuel, puisque ce terme est couramment utilisé dans la région Nord-Pas-de-Calais dans le langage populaire sans pour autant avoir gardé une véritable connotation sexuelle.

Cependant, la Cour précise que l'auteur de l'insulte a persisté dans son comportement et son collègue a perçu cela comme une forme de harcèlement à son égard. D'où une prise d’ampleur inhabituelle dans l’utilisation de ce surnom par le salarié qui a nécessité l’intervention du supérieur hiérarchique causant un trouble sérieux dans l’entreprise.

La Cour explique ainsi que la répétition des fautes à l’égard de son collègue de travail, la nature outrageante des propos et la persistance du comportement du salarié, malgré la demande contraire du supérieur hiérarchique, caractérisent un grief suffisamment sérieux pour justifier le licenciement.

Source : CA Douai, 30 novembre 2005 n° 05/2005. YN Avocat Lyon septembre 2012

Source

Traiter un collègue de BILOUTE et être licencié

  • zoé59000 - Visiteur Le 20-02-2013 à 11:10

    Précision d'une nordiste (juriste): Le terme "Biloute" n'est pas insultant. Mais, il a un caractère affectif. Il est utilisé, à l'origine, pour désigner quelqu'un de plus jeune que soi. Bien que la traduction du mot "biloute" soit celle du sexe masculin, il est utilisé pour signifier "mec", "garçon" ou bien encore "gars". 

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Yves NICOL

Maître Yves NICOL

Avocat au Barreau de LYON

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.