Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits & Relations de Travail » Prud'hommes : comment agir efficacement ? » Actualités

Actualités Prud'hommes : comment agir efficacement ?

Le reçu pour solde de tout compte : attention à la signature

Publié par Jeremie AHARFI - Avocat le 26/07/2018 | Réagir | 525 vues

Le reçu pour solde de tout compte : quelle portée en cas de litige? Par un arrêt très intéressant du 07.03.18 et publié au bulletin, la Cour de cassation a jugé que seule la convocation reçue par l’employeur du greffe du Conseil des prud’hommes devant le bureau de conciliation et d’orientation, dans les 6 mois à compter de la signature du reçu, valait dénonciation du reçu pour solde de tout compte, préalablement « reçu » et signé par le salarié, et uniquement pour les sommes contestées devant le Conseil. Ainsi, un salarié avait signé son reçu pour solde de tout compte à la rupture de son contrat de travail et avait postérieurement saisit le Conseil des Prud’hommes [...] Lire la suite

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Prud'hommes : comment agir efficacement ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Inaptitude suite à un manquement de l'employeur : Licenciement sans cause réelle et sérieuse et compétence du Conseil de prud'hommes

Publié par Sandrine PARIS- FEY - Avocat le 25/06/2018 | Réagir | 561 vues

Par deux arrêts en date du 3 mai 2018, publiés P+B+R+I, la Chambre sociale de la Cour de cassation, au visa des articles L. 1411-1 du code du travail et L. 451-1 et L. 142-1 du code de la sécurité sociale, a clarifié sa position quant à la réparation du licenciement sans cause réelle et sérieuse pour inaptitude et la compétence rationae materiae exclusive [...] Lire la suite

Conseil de Prud’hommes : compétence et saisine

Publié par Michele BAUER - Avocat le 08/04/2018 | Réagir | 594 vues

Le Conseil de Prud’hommes est une juridiction particulière, composée de juges, conseillers qui ne sont pas issus de l’Ecole Nationale de la Magistrature. En effet, les conseillers prud’homaux sont issus du milieu professionnel, ils sont salariés et employeurs. Ces conseillers, avant 2017 étaient élus. Désormais, ils sont désignés par les organisations salariales et patronales. Lire la suite

Questions fréquentes sur le Conseil de Prud’hommes.

Publié par Michele BAUER - Avocat le 06/03/2018 | Réagir | 542 vues

Depuis le décret Macron, les ordonnances Macron, le droit du travail a été plutôt « chamboulé » et le mot est faible…  La procédure devant le Conseil de Prud’hommes a été modifiée, cela mérite une petite foire aux questions sur cette juridiction. L’avocat est-il obligatoire devant le Conseil de Prud’hommes ? NON, l’avocat n’est pas encore obligatoire devant...  Lire la suite

Illicéité du refus de payer les heures supplémentaires pour une utilisation excessive du téléphone professionnel

Publié par Carole VERCHEYRE-GRARD - Avocat le 19/02/2018 | Réagir | 108 vues

L’employeur n’a pas le droit de prendre des sanctions pécuniaires à l’encontre de son salarié et ce, même s’il estime que ce dernier a utilisé à des fins personnelles le téléphone de l’entreprise. Cette solution n’est pas nouvelle mais un arrêt de la Cour de Cassation de sa chambre sociale du 31 janvier 2018 Lire la suite

Prud'hommes : 3 infos pratiques pour obtenir justice au travail

Publié par Carole Girard Oppici le 15/01/2018 | 3 commentaire(s) | 66179 vues

Prud'hommes : 3 infos pratiques pour obtenir justice au travail

Vous rencontrez un différend avec votre employeur concernant votre contrat de travail et envisagez de saisir la justice pour faire valoir vos droits. Cependant, cela vous parait difficile, voire insurmontable. L'Ordonnance relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail de 2017 ainsi que le décret de 2016 ont modifié les modalités de saisine du Conseil de prud'hommes (CPH). Dès lors, comment engager une action auprès de cette juridiction en 2018 ? Voici 3 conseils essentiels pour vous aider dans cette démarche... Lire la suite

Conséquences de la démission d'un entraîneur et réparation des préjudices subis par le Club

Publié par Antoine SEMERIA - Avocat le 29/11/2017 | Réagir | 217 vues

Le Club  professionnel du Tours Football Club a engagé en 2013 un entraîneur principal de l'équipe première pour une durée de deux saisons sportives. Le 21 octobre 2014, l'entraîneur a remis une lettre de démission au club. Le Club a saisi le Conseil des Prud'hommes de Tours en octobre 2014 pour obtenir réparation du préjudice subi par le comportement de cet entraîneur. Les deux parties ont saisi successivement la commission de la ligue professionnelle qui a notifié, en novembre 2014, sa décision de libérer l'entraîneur de son contrat de travail. La commission nationale paritaire d'appel a confirmé cette décision. Par la suite, l'entraîneur a saisi à son tour le Conseil des Prud'hommes de Tours pour obtenir réparation de ses préjudices. Par jugement du 27 avril 2016, le Conseil des Prud'hommes de Tours a requalifié la relation de travail en contrat à durée indéterminée et condamné le club à régler à l'entraîneur une indemnité de requalification correspondant à un mois de salaire. Le club a interjeté appel de ce jugement en maintenant que son salarié avait démissionné de ses fonctions d'entraîneur en violation des règles applicables en matière de rupture des contrats de travail à durée déterminée et qu'aucun accord n'était intervenu entre les parties. Selon le Club, son salarié était parti en plein championnat, dans une situation très délicate (proche de la relégation) et sans possibilité de remplacement immédiat. Il estimait également que l'entraîneur avait agi avec une particulière légèreté blâmable en s'engageant auprès d'un autre Club dès le début de l'automne 2014. Pour l'entraîneur au contraire, la rupture anticipée de son contrat de travail était seulement imputable au club. Selon lui, les parties avaient convenu d'un rupture anticipée acceptée mais  l'avenant de résiliation n'avait jamais été éditée par le Club. Faute de régularisation d'un tel avenant contractuel, il avait été contraint de  démissionner. Subsidiairement, le salarié sollicitait la requalification du contrat en contrat à durée indéterminée, sur le fondement de la transmission tardive de son contrat de travail. Sur cette requalification, la Cour d'appel d'Orléans, aux termes d'un arrêt du 23 novembre 2017, constate qu'en l'espèce le contrat à durée déterminée du 23 juillet 2013 avait été conclu pour une durée de deux saisons avec prise d'effet au 1er juillet 2013. Pour la Cour, "rien ne permet de démontrer que cet entraîneur a commencé à travailler à compter du 1er juillet" et "es parties ont désiré faire remonter le salaire de celui-ci, pour le mois de juillet, au 1er juillet". Sur les mérites de la démission, la Cour rappelle tout d'abord que sauf accord des parties, le contrat de travail à durée déterminée ne peut être rompu avant l'échéance du terme qu'en cas de faute grave, de force majeure ou d'inaptitude constatée par le médecin du travail. En l'espèce et "en l'absence de démonstration de faute grave, de force majeure ou d'inaptitude constatée par le médecin du travail", la Cour considère que "la démission ne peut être regardée uniquement que comme une démission, sans qu'il y ait une possibilité quelconque de la requalifier en licenciement sans cause réelle et sérieuse, le tout avec toutes ses conséquences de droit." Elle ajoute que le salarié avait été nommé entraîneur d'un autre club (qu'il avait quitté en 2013) deux semaines après sa démission. En considération du préjudice subi par le club, l'entraîneur est condamné à le réparer par le paiement d'une somme de 30 000 euros. En ce qui concerne les demandes indemnitaires du salarié, elles sont rejetées à l'exception de celles visant à voir réparer le préjudice né de la résistance abusive du Club à lui adresser ses documents de fin de contrat et le régler de son dernier salaire. Le Club est condamné, de ce fait, à payer au joueur une somme de 10.000 €. CA Orléans, 23-11-2017, n° 16/01722 Lire la suite

Du délai pour contester en justice son licenciement depuis les ordonnances Macron

Publié par Carole VERCHEYRE-GRARD - Avocat le 13/11/2017 | Réagir | 302 vues

Depuis les ordonnances Macron, l’action en justice pour contester son licenciement se prescrit par 12 mois (au lieu de 24 mois auparavant). C’est l’article  L.1471-1 du code du travail (Modifié par Ordonnance n°2017-1387 du 22 septembre 2017 – art. 10 (V) et Modifié par Ordonnance n°2017-1387 du 22 septembre 2017 – art. 6) qui prévoit ce nouveau délai. Ce […]. Lire la suite

Prud’hommes : les barèmes d’indemnisations de l’ordonnance de septembre 2017

Publié par Stéphane Vacca - Avocat le 23/09/2017 | Réagir | 2339 vues

Les barèmes d'indemnisation aux prud'hommes fixés depuis le 23 septembre 2017 Lire la suite

En conflit avec votre employeur : amiables ou judiciaires, des solutions existent !

Publié par Laëtitia Grévin le 14/08/2017 | Réagir | 28568 vues

En conflit avec votre employeur : amiables ou judiciaires, des solutions existent !

Tout salarié peut, au cours de sa carrière professionnelle, rencontrer une situation conflictuelle avec son employeur. Les raisons à l'origine du litige peuvent être diverses et variées. Ne laissez pas perdurer cette situation et réagissez rapidement. Avant d'envisager de démissionner, des solutions existent pour que le conflit cesse. Dialogue, rupture amiable, recours judiciaire, Juritravail vous guide et vous informe des actions possibles pour résoudre votre litige. Lire la suite

Salaire de référence aux prud’hommes : à quoi sert-il ? Comment se calcule-t-il ?

Publié par Aude SIMORRE - Avocat le 15/06/2017 | Réagir | 3936 vues

La Cour de Cassation dans un arrêt publié au bulletin le 23 mai 2017, précise les modalités de calcul du salaire de référence pour une personne en arrêt maladie avant son licenciement. C’est l’occasion de faire le point sur le salaire de référence. Lire la suite

Messagerie électronique professionnelle : peut-on utiliser en justice les emails ?

Publié par Claire Danis de Almeida - Avocat le 12/06/2017 | Réagir | 627 vues

L’absence de déclaration simplifiée d'un système de messagerie électronique professionnelle non pourvu d'un contrôle individuel de l'activité des salariés, qui n'est dès lors pas susceptible de porter atteinte à la vie privée ou aux libertés au sens de l'article 24 de la loi « informatique et libertés », ne rend pas illicite la production en justice des courriels adressés par l'employeur ou par le salarié dont l'auteur ne peut ignorer qu'ils sont enregistrés et conservés par le système informatique. Lire la suite

Mise à disposition : Peut-on engager une action en faute inexcusable contre l’entreprise utilisatrice ?

Publié par gregoire HERVET - Avocat le 26/04/2017 | Réagir | 1403 vues

Dans un arrêt en date du 9 février 2017, la Cour de cassation a répondu par la négative à cette question : la reconnaissance de la faute inexcusable ne peut être engagée qu’à l’encontre de l’employeur du salarié. Un salarié mis à disposition ne peut donc valablement diriger son action contre l’entreprise utilisatrice. Lire la suite

Conseil de Prud’hommes : à quelle section s’adresser ?

Publié par Carole Girard Oppici le 25/04/2017 | Réagir | 7660 vues

Conseil de Prud’hommes : à quelle section s’adresser ?

Vous avez décidé d'agir en justice pour un litige en lien avec votre travail. Vous savez que vous devez vous adresser au Conseil de Prud'hommes (CPH) mais la notion de sections ne vous parle absolument pas ! Pas simple de déterminer vers quelle section du CPH se tourner ! Un arrêté est intervenu en la matière pour simplifier les choses. Nous vous aidons à déterminer quelle section est compétente pour résoudre votre litige.  Lire la suite

Défenseur syndical et l'avocat

Publié par Agathe Mouillac-Delage - Avocat le 15/04/2017 | Réagir | 880 vues

Le défenseur syndical et l’avocat, une dualité de représentation devant le Conseil de prud’hommes. Lire la suite

Non-paiement des cotisations sociales obligatoires : Intérêt à agir du salarié

Publié par Stéphane Vacca - Avocat le 03/04/2017 | Réagir | 2585 vues

Un salarié a un intérêt à agir contre l’employeur qui n’a pas régularisé les cotisations salariales et patronales sur ses salaires. Lire la suite

Saisir les prud’hommes : 5 choses à savoir avant de vous lancer !

Publié par Alexandra Marion le 28/03/2017 | Réagir | 41837 vues

Saisir les prud’hommes : 5 choses à savoir avant de vous lancer !

Un litige vous oppose à votre employeur et vous souhaitez y mettre un terme ! Pour cela, vous envisagez d'aller aux Prud'hommes. Néanmoins, avant de vous lancer dans une telle procédure, vous devez vérifier plusieurs points. Le Conseil de Prud'hommes (CPH) est-il bien compétent pour résoudre votre conflit ? Vers quel CPH vous tourner ? Comment se déroule la procédure et devez-vous prendre un avocat ? Qu'est-ce que vous risquez si vous n'arrivez pas à faire valoir vos droits ? Nous répondons à toutes vos questions. Lire la suite

Le nouveau statut du défenseur syndical par la loi MACRON

Publié par Agathe Mouillac-Delage - Avocat le 09/03/2017 | Réagir | 861 vues

Statut du défenseur syndical instauré par la loi « MACRON » du 6 août 2015. Lire la suite

Saisir les Prud’hommes en Référé : dans quels cas ? Quelles sont les mesures ordonnées ?

Publié par Cécile Reyboz - Avocat le 07/03/2017 | Réagir | 16331 vues

La procédure de référé est une procédure d’urgence destinée à faire juger un litige rapidement. Elle existe en matière pénale et en matière civile, y compris aux prud’hommes. Lire la suite

De la réforme du contentieux prud'homal : ce qui change vraiment ...

Publié par Thierry CARON - Avocat le 23/01/2017 | Réagir | 1714 vues

« Le constat est unanime : la juridiction du travail, dans son mode d'organisation actuel, ne fonctionne pas dans des conditions conformes aux exigences des standards européens et connait de graves carences ». Ainsi s’ouvrait le rapport que le Président LACABARATS remettait en juillet 2014 à Madame le Garde des Sceaux. Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 ... 14 suivant »

Avocats Publiez vos articles et soyez visibles auprès de 2 millions de personnes

  • Présentez-vous dans l'annuaire avocat de Juritravail.
  • Rédigez des articles
  • Vous serez visibles sur Juritravail ( 2 millions de visiteurs par mois), chez nos partenaires (Capital et La Tribune), et sur les moteurs de recherche (Google, Bing,...)

Rapide, Gratuit et Sans Engagement

Recevez gratuitement toute l'actualité Juridique

Publicité

Forum : dernières questions posées

Autres thèmes associés

Prud'hommes : comment agir efficacement ?



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2018 JuriTravail tous droits réservés