Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Conditions de Travail » Règlement Intérieur » Actualités

Brève Règlement Intérieur

La palme de la démotivation est décernée … aux salariés français !

Par - Modifié le 17-06-2013

D'après une enquête réalisée auprès des travailleurs européens, les plus démotivés sont les salariés français. Pour 40% d'entre eux, leur motivation au travail diminue cette année.

Ces résultats ne sont pas surprenants, lorsque l'on sait que 70% des salariés estiment que leurs conditions de travail se dégradent.

Les français sont donc plus découragés que leurs voisins italiens (35%), britanniques (27%) ou encore allemands (22%).

  • Un manque de reconnaissance

Les faibles possibilités d'évolution, l'insatisfaction quant à leur salaire et le manque de reconnaissance de leur travail, ont eu raison de la baisse de moral des français. Pour 50% des français, leur préoccupation majeure est leur rémunération. Ils sont par ailleurs, 67% à dénoncer la baisse de leur pouvoir d'achat.

Le manque de reconnaissance dont souffrent les français est d'autant plus grand qu'ils ont "un niveau d'affect non négligeable, notamment un sentiment d'implication, dans le travail" souligne l'étude. Les salariés ont un potentiel de "frustration" élevé.

  • Une inquiétude à l'égard du marché de l'emploi

Le taux de chômage record en France, mais aussi dans l'Union européenne (10,9%), accompagne cette démoralisation. 1/3 des salariés français se dit principalement préoccupé par le maintien de leur emploi. Cette préoccupation concerne aussi 1 italien sur 2 et près de 60% des espagnols. Ces chiffres, plus élevés qu'en France, s'expliquent par un fort taux de chômage dans ces deux pays, respectivement 12% et 27,16%. Mais la crainte de perdre son emploi touche aussi les travailleurs allemands (44%), alors, qu'outre-Rhin, le taux de chômage n'est que de 5,4%.

La peur de se retrouver sans emploi incite les salariés à rester fidèle à leur employeur : la majorité des français (58%) déclare ne pas envisager de quitter leur entreprise. Selon l'étude "la mobilité étant associée à une prise de risque, cette loyauté à l'égard de l'employeur existe surtout par défaut".

Source : Baromètre Edenred-Ipsos 2013 sur le bien-être et la motivation des salariés européens, 12 juin 2013

Pour aller plus loin


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Règlement Intérieur ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité