Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Rupture conventionnelle CDI : bien négocier votre départ amiable » Actualités

En pratique Rupture conventionnelle CDI : bien négocier votre départ amiable

Un nouveau mode de rupture du contrat de travail : la rupture conventionnelle

Par - Modifié le 10-10-2008

Maître Anne-Claude Hogrel, avocat, spécialisée en Droit Social, nous explique l’intérêt et les limites de la rupture conventionnelle (Loi du 25.06.2008).

Que va changer la rupture conventionnelle du contrat de travail ?

Anne-Claude Hogrel : Désormais, employeur et salarié peuvent mettre fin d’un commun accord au contrat de travail. Une procédure devra être respectée : entretiens de négociation, signature d’une convention, homologation par la Direction Départementale du Travail.
Grâce à ce nouveau dispositif, les parties n’ont pas à invoquer un motif de rupture. Le salarié est assuré de recevoir une indemnité minimale et pourra percevoir les prestations d’assurance chômage.

Quel rôle joue l’avocat dans ce nouveau dispositif ?


Anne-Claude Hogrel : Le rôle de l’Avocat reste entier. Tout d’abord à titre de Conseil, afin d’assister l’employeur ou le salarié dans la phase de négociation (calcul de l’indemnité minimale, négociation d’une indemnité supérieure, date de fin de contrat). L’avocat vérifiera le respect des formes. Il conseillera également ses clients s’agissant du traitement social et fiscal de l’indemnité de rupture. Par ailleurs, même si l’objectif poursuivi par le législateur est de diminuer les contentieux relatifs à la rupture du contrat de travail, l’avocat continuera à assister son client en cas de désaccord. En effet, durant les 12 mois suivant l’homologation de la Convention, celle-ci pourra être contestée devant le Conseil de prud’hommes.

Quelles précautions doivent prendre les deux parties qui négocient une telle Convention ?


Anne-Claude Hogrel : Lors des entretiens de négociation, le salarié et l’employeur peuvent se faire assister (salarié de l’entreprise ; conseiller choisi sur une liste ; membre de l’organisation syndicale de l’employeur ou employeur de sa branche). Les «assistants» sont les témoins de l’absence de pression ou de vice du consentement. L’assistance des parties aux entretiens est donc recommandée avec une limite : l’absence de confidentialité des propos et informations échangés en présence des «assistants» et qui pourraient être utilisés en cas de contentieux prudhommal ultérieur (concernant les motifs d’un licenciement par exemple).

Notre dossier

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Rupture conventionnelle CDI : bien négocier votre départ amiable ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • floetstef - Visiteur Le 30-08-2010 à 14:31

    dans le cas de rupture conventionnelle de contrat de travail indéterminé (à l\'amiable), l\'employeur est il obligé de mettre des avertissements avant d\'envisager ce genre de rupture??

    merci de votre réponse

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité