Accueil » Droit du Travail Salarié » Temps de Travail » Travail le dimanche : qui peut travailler & à quelle rémunération ? » Actualités

Brève Travail le dimanche : qui peut travailler & à quelle rémunération ?

Travail du dimanche : les femmes, premières pénalisées par la loi Macron ?

Par , Responsable Editorial web - Modifié le 06-01-2015

Travail du dimanche : les femmes, premières pénalisées par la loi Macron ? Juritravail

Le projet de loi Macron, qui sera débattu à partir du 26 janvier 2015 devant l'Assemblée nationale, prévoit, entre autre, de faciliter le recours au travail dominical. Une mesure dont les femmes, et les mères de famille en particulier, risquent d'être les premières victimes, lorsque l'on sait que la  grande majorité des personnes travaillant le dimanche dans le commerce sont des salariées.

C'est le mouvement des effronté-e-s qui a poussé un coup de gueule dans un communiqué, contre le projet de loi pour la croissance et l'activité qui, sans vouloir généraliser le travail dominical, entend augmenter le nombre annuel de dimanches travaillés.

Tous les secteurs ne sont pas concernés, mais les femmes employées dans celui du commerce seront les premières victimes du projet de loi Macron, secteur dans lequel 93% des salariés travaillent le week-end, et où près de 80% des salariés sont des femmes. Selon le mouvement, les mères célibataires ayant la garde des enfants qui ne sont, bien évidemment, pas scolarisés ce jour-là, devront trouver un moyen de garde (crèche, nounou, ou grands- parents pour les plus chanceuses).

D'autant plus que le travail dominical semble plus souvent subi par les salariés que basé sur le principe du volontariat.

La réforme envisagée par le Gouvernement pourra-t-il remédier à cela ? Pas si sûr car, même si le texte prévoit un système basé sur le volontariat, les salariés se trouvent souvent contraints de travailler le dimanche. Difficile de refuser de travailler le week-end lorsque l'employeur le demande surtout lorsque l'on veut décrocher un emploi ou que l'on est en période d'essai.

"Selon Emmanuel Macron, seules les volontaires travailleront le dimanche ou jusqu'à minuit. Dans un contexte de chômage massif, les salariées acceptent tout" relève une militante qui rappelle en outre que les femmes "subissent toujours 27% d'inégalités salariales".

Difficile dans ces conditions de parvenir à concilier travail et vie de famille.

"Info-plus" Que faire si l'employeur ne respecte pas la règlementation sur le repos dominical ?

Le travail dominical restant une exception, tout salarié doit pouvoir se reposer le dimanche.

Si des salariés sont employés abusivement le dimanche, par exemple parce que l'employeur n'a obtenu aucune autorisation préfectorale, ils peuvent saisir l'inspection du travail pour dénoncer le comportement de leur employeur.

>> Modèle de lettre conseillé : Prévenir l'inspection du travail d'un travail dominical sans autorisation préfectorale

L'inspecteur du travail peut, suite à ce courrier, réaliser un contrôle dans l'entreprise voire saisir le Président du Tribunal de grande instance (TGI) pour qu'il ordonne toute mesure propre à faire cesser l'emploi illicite des salariés le dimanche.

Notre dossier

Source : Le Figaro, 6 janvier 2015

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Travail le dimanche : qui peut travailler & à quelle rémunération ? ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Vos Réactions

  • mbouilliol - Visiteur Le 09-01-2015 à 08:19

    La loi incluant la mesure concernant le travail le dimanche est une nouvelle avancée des mécaniques de domination mis en oeuvre par le système capitaliste libéral telles qu'ont pu les dénoncer Marx puis Foucault. Le système de domination met en jeux le trtptyque infernal éconimie/race/genre. Il est donc logique que les femmes en payent une nouvelle fois l'addition. Il est important à mon sens d'inscrire les systèmes de domination de race et de genre dans le contexte du matérialisme historique sans en faire des "fronts secondaires" comme disait Marx mais en les rendant soluble dans l'ensemble.
    L'heure étant à des préoccupation d'un autre ordre, la loi Macron va pourtant passer comme une lettre à la poste.

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés