Accueil » Droit du Travail Salarié » Embauche, Contrat de Travail » Travail des jeunes » Actualités

Brève Travail des jeunes

Faut-il croire à l’inversion de la courbe du chômage ?

Par - Modifié le 20-11-2013

Pendant que le Premier ministre réaffirme l'objectif d'une inversion de la courbe du chômage avant la fin de cette année 2013, l'OCDE ne voit pas de baisse avant 2015 !

Le Gouvernement s'accroche contre vents et marées à l'objectif de François Hollande d'inverser la courbe du chômage avant la fin d'année 2013. Interviewé par France Inter (19 novembre 2013), Jean-Marc Ayrault a déclaré que "l'objectif c'est que la courbe s'inverse à la fin de l'année, mais elle s'inversera durablement que si la croissance revient".

Les économistes de l'OCDE sont, quant à eux, bien plus pessimistes car ils ne prévoient pas de baisse avant 2015. Leur rapport annuel pressent un taux de chômage de l'ordre de 10,6% en 2013, atteignant 10,8% en 2014 avant un très léger recul à 10,7% en 2015.

Selon le Premier ministre, ce "constat est lié à la croissance (…). Une croissance zéro, ça a provoqué du chômage, une destruction des emplois et nous sommes encore dans cette tendance". Néanmoins il mise sur un retour de l'activité. Cette inversion repose sur "les emplois aidés, dont les emplois d'avenir (…) qui permettent à des jeunes éloignés de l'emploi de retrouver de l'emploi".

L'Acoss a relevé qu'au mois d'octobre le nombre des recrutements pour une durée de plus d'un mois a reculé de 2,4%, ce qui met fin à 3 mois consécutifs de hausse.

Prochain élément de réponse fin novembre avec la publication des statistiques sur le nombre de demandeurs d'emploi en octobre ! Rappelons qu'en septembre ils étaient 3,29 millions !

"Info-plus" Les emplois d'avenir

Les emplois d'avenir sont nés fin 2012. Il s'agit d'un contrat d'aide à l'insertion destiné aux jeunes particulièrement éloignés de l'emploi en raison de leur défaut de formation ou de leur origine géographique.

Il prend la forme d'un contrat unique d'insertion à durée indéterminée ou déterminée et est conclu, en principe, à temps complet.

Pour en bénéficier le jeune doit se rapprocher d'un professionnel de leur insertion à savoir : un référent de mission locale, un référent du réseau Cap emploi pour les jeunes en situation de handicap ou encore d'un référent Pôle emploi.

Si le jeune correspond bien aux critères de l'emploi d'avenir, sa candidature est ensuite présentée à des employeurs proposant un travail en rapport avec son profil.

75.000 emplois d'avenir étaient signés en octobre 2013.

Notre dossier

Source : La Tribune et Libération, 20 novembre 2013

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Travail des jeunes ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés