Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit Pénal » Crime Délit » Violences Physiques » Actualités

Article avocat Violences Physiques

Le viol et les préjugés

Par , Avocat - Modifié le 03-03-2016

LE VIOL ET LES PREJUGES

Une étude de la délégation des droits aux femmes du Conseil Economique et social de ce début du mois de mars 2016, révèle les préjugés épouvantables émis par  les personnes interrogées. 27% estiment qu’une femme habillée est sexy peut être tenue pour responsable de son viol, l’ayant ainsi cherché.

Or, la majorité des personnes violées connaissent leur agresseur dans 80% des cas ; il s’agit de la famille ou des amis alors que les sujets de l’étude pensent que le viol a lieu dans la rue ou des endroits dangereux.

De plus, j’ai remarqué que l’apparence vestimentaire importait peu pour les violeurs ; la plupart des victimes de viol que j’ai défendues étaient habillées normalement, en pantalon, en robe ou jupe au genou ; donc, la tenue n’influence en rien le violeur potentiel.

La femme est légitime à s’habiller comme elle le souhaite et une tenue sexy n’est en rien une invitation à se faire violer ; le corps d’une femme lui appartient et c’est à elle de décider quand et avec qui elle souhaite avoir une relation sexuelle.

Ces stéréotypes sur l’apparence de la femme sont d’autant plus stupides que j’ai défendu des bébés de 6 mois à qui une fellation a été imposée et des femmes de 80 ans, violées chez elles : aucun portrait type de la victime ne peut être réalisé.

Par contre, le violeur guette sa proie le plus souvent, qu’il la connaisse ou non.

Une part infime des victimes de viol, soit 10% dépose plainte ; la plupart ne le font pas et n’en parlent pas ; ce qui est fort dommageable ; en effet, une victime de viol qui n’aura pas porté plainte et aura caché ce drame à son entourage se trouve dans un état de vulnérabilité important qui nuira à la qualité de sa vie.

 

Par Martine MOSCOVICI

Avocat au barreau de Paris

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Martine Moscovici

Maître Martine Moscovici

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit de la Famille - Divorce
  • - Droit Pénal
  • - Droit Routier, permis de conduire et automobile
  • - Droit de la Santé

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.