Il ne faut pas oublier que les indemnités de rupture des contrats de travail des salariéset des fonctions des dirigeants et mandataires sociaux peuvent être soumises dans certaines conditions:



- à l'impot sur le revenu


- à charges sociales


- à contributions sociales


La loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2011 a modifié nettement les conditions d'exonérations des indemnités de rupture notamment pour les transactions et les jugements dont les montants sont supérieurs au double du plafond de la sécurité sociale (à ce jour 106 056 euros.)

Soyons attentifs et informons nos clients.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la circulaire DSS/5B/145 du 14 avril 2011 relative au régime social des indemnités de rupture .


Source