Les très petites entreprises (TPE) de moins de vingt salariés n’ont pas créées d’emplois en 2011 et ont plus subi le contexte de crise en 2011 qu’en 2008 et 2009. Seules 20% des TPE ont vu leurs recettes progresser plus que l’inflation. 7% des TPE seulement ont augmenté leurs effectifs. 10 % d’entre elles ont supprimé des emplois et 82% ont gardé un effectif stable. C’est ce qu’a montré le 45ème baromètre trimestriel des TPE réalisé par l’Ifop pour Fiducial.

La revalorisation des salaires est également faible : le quart des TPE a revalorisé les salaires de ses employés de moins de 1 %, 18 % les ont augmentés de plus de 4 %. Les rémunérations ont également été gelées par 18 % d’entre elles.

Concernant le temps de travail, Jean-Marc Jaumouillé, Directeur des techniques professionnelles chez Fiducial, explique que presque la moitié des TPE ont recours aux heures supplémentaires. 55 % des salariés souhaitent désormais pouvoir effectuer des heures supplémentaires. Ils n’étaient que 26 % en 2007.

Source : Le Figaro, le 20 février