Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Travail Salarié » Salaire & Rémunération 2020 » Salaire, Primes et Frais Professionnels » Salaire : hausse, réduction, avantage, rémunération fixe et variable » Actualités

Brève Salaire : hausse, réduction, avantage, rémunération fixe et variable

Fortes hausses de salaires en Asie : une industrie mondiale redessinée ?

Par - Modifié le 14-05-2012

Même en Asie, le 1er mai, jour de la Fête du travail, a été l’occasion d’importantes manifestations. Des ouvriers des Philippines, d’Indonésie ou encore de Taïwan ont manifesté pour demander des augmentations de salaire afin de sortir de la pauvreté. Les ouvriers commencent à obtenir gain de cause.
 

Les augmentations de salaire ont été les plus fortes en Chine, l’atelier du monde. En 2011, les salaires ont été relevés de 22 %. 2012 devrait s’inscrire dans la même tendance. Par exemple à Shenzhen, à côté de Hongkong, le salaire minimum a augmenté de 13,6 % en février 2012 pour inciter les ouvriers migrants à revenir travailler après le Nouvel an chinois. Le montant de ce salaire minimum pour une semaine de travail de 40 heures est à présent de 1.500 yuans, soit 180 euros.
 

En Thaïlande, le salaire minimum a été augmenté dans 7 provinces sur 76. Il atteint désormais 300 bahts par jour, soit 7,38 euros. Bientôt, le salaire mensuel minimum sera porté à 15.000 bahts pour les titulaires d’un diplôme universitaire du niveau de la licence. L’Inde a connu la plus forte augmentation. En 2011 les salaires y ont augmenté de 12,6 %. En 2012, des hausses de 11,9 % sont encore prévues.
 

La crise de 2008 serait à l’origine de ce mouvement. En Asie, l’économie, axée sur les exportations, a été sévèrement touchée. Les pays ont donc voulu accélérer la transition de leur modèle pour être moins dépendant de l’Occident et faire naître une classe moyenne. Avant 2008, les économistes estimaient que la Chine mettrait 40 ans pour rattraper le niveau de salaire des Etats-Unis. Ce temps est désormais estimé à 20 ans.
 

Mais l’écart avec l’Occident n’est toujours pas comblé, et l’inflation, qui atteint parfois 10 % en Asie, fait disparaître une partie des augmentations de salaire. Il apparaît également que les hausses de salaire profitent surtout aux ouvriers les plus éduqués.
 

En Chine, la formation est inexistante et les entreprises n’investissent pas dans les ressources humaines. C’est pourtant nécessaire pour aller vers une industrie à plus forte valeur ajoutée. Ainsi, la progression des salaires peut devenir un handicap pour les entreprises, dont les entreprises ont parfois un taux de profit très faible. Il pourrait même y avoir de nombreuses faillites.
 

Mais les industriels partis en Asie ne seraient pas près de revenir pour autant. Le coût du travail asiatique reste très avantageux. Cela leur permet également de se rapprocher d’une nouvelle clientèle dont le pouvoir d’achat grandit.
 

Pensez-vous que les entreprises cesseront bientôt les délocalisations en Asie ?

« Info Plus » Salaire minimum :
 

En France, il existe un salaire minimum national, le Salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC).
 

Le SMIC est d’ordre public : un employeur ne peut pas verser une rémunération inférieure au SMIC. L’article D. 3231-5 du Code du travail prévoit ainsi que les salariés qui ont un salaire horaire contractuel devenu inférieur au SMIC devront recevoir de leur employeur un complément de rémunération calculé de façon à ce que leur rémunération soit au moins égale au SMIC.

Par Juritravail

Source : Le Monde, le 2 mai 2012

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Salaire : hausse, réduction, avantage, rémunération fixe et variable ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité