Une enquête, menée par la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), s'est penchée sur la corrélation entre le pilotage du travail (à savoir, les modes de fixation et d'évaluation du travail des salariés par leur hiérarchie) et les risques psychosociaux.

D'après l'étude, plus le salarié a d'objectifs à atteindre, plus ses journées sont intenses et sources de tension et plus il ressent le besoin d'avoir un suivi régulier de son travail et des entretiens d'évaluation.

Le plus souvent, avoir des objectifs à atteindre n'est pas de tout repos ! Les salariés qui ont beaucoup d'objectifs à atteindre sont ceux à qui il est demandé une charge de travail très excessive, ou qui ont le plus à se dépêcher pour réaliser leurs tâches.

Malheureusement, les objectifs chiffrés semblent indissociables des méthodes managériales des entreprises concurrentielles ! Les exigences de rentabilité ou de productivité accentuent nécessairement la pression portée sur les salariés. Attention au burn out !

En outre, les salariés qui ont des objectifs chiffrés à atteindre, et qui sont en contact avec le public, semblent extrêmement exposés à des tensions ou des altercations avec ce dernier qui n'est pas toujours compréhensif et très exigent.

Pour eux, le rôle de l'entretien annuel d'évaluation et des entretiens réguliers tout au long de l'année est plus que primordial.

En effet, dès lors qu'ils bénéficient d'un entretien d'évaluation, le soutien social ressenti, tant de la part des supérieurs que des collaborateurs, semble plus important.

En outre, le risque de ne pas se sentir reconnu diminue avec la tenue plus ou moins efficace des entretiens, surtout pour les salariés avec des objectifs chiffrés mais sans entretien d'évaluation "cadré".

"Info-plus" Le rôle de l'entretien annuel d'évaluation

Obligatoires uniquement en matière de forfait jours, ou si un accord ou une convention collective les prévoit, les entretiens annuels d'évaluation permettent à l'employeur et à son salarié de faire le point, notamment sur les performances et l'organisation du travail demandées. En cela, l'entretien permet au salarié de se sentir moins seul, et soutenu face aux problématiques inhérentes au monde professionnel.

L'entretien individuel d'évaluation est donc un moment d'échange privilégié entre le collaborateur et son manager.

Il permet également de fixer les objectifs individuels pour l'année suivante.

A cette occasion, le salarié peut tenter de négocier une augmentation de sa rémunération, surtout si les objectifs de l'année écoulée ont été atteints. Outre une revalorisation salariale, le salarié peut aussi négocier avec son employeur le versement d'une prime (comme une prime au pourcentage du chiffre d'affaires ou une prime exceptionnelle) ou l'octroi d'un avantage (comme l'attribution d'un véhicule ou d'un logement de fonction).

>> Dossier conseillé : Négocier le paiement de primes et autres avantages