Les cabinets de recrutement qui ont observé depuis la rentrée 2010, une reprise des recrutements, estiment que si l'embellie se confirme, les employeurs ne pourront se dispenser d'une augmentation des rémunérations. Par ailleurs, les recruteurs soulignent une tendance à l'individualisation des rémunérations, qui prendrait en compte la valeur ajoutée de chacun.