Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit de l'Immobilier et de la Construction » Bail habitation » Les Bailleurs » Actualités

Actualité Les Bailleurs

Lutte contre l'habitat indigne : astreinte administrative

Par - Modifié le 06-01-2016

Lutte contre l'habitat indigne : astreinte administrative Juritravail

Modulation et progressivité de l'astreinte administrative à l'encontre de propriétaires qui ne réalisent pas les mesures et travaux prescrits par les mesures de police spéciales.

Pour renforcer la lutte contre l'habitat indigne, la loi Alur du 24 mars 2014 pour l'accès au logement et un urbanisme rénové a créé une astreinte administrative à l'encontre des propriétaires de logements indignes ou exploitants d'hôtels meublés indélicats. Le but de cette astreinte est d'inciter les propriétaires, sans attendre la substitution de l'autorité publique, à réaliser les travaux prescrits par un arrêté :

  • d'insalubrité remédiable (article L1331-26 du Code de la Santé publique) ;
  • de péril ordinaire (article L511-1 du Code de la construction et de l'habitation) ;
  • de sécurité des équipements communs des immeubles collectifs d'habitation (article L129-1 du Code de la construction et de l'habitation) ;
  • de sécurité des établissements recevant du public à usage total ou partiel d'hébergement (article L123-3 du Code de la construction et de l'habitation).

1.000 eurosmaximum par jour de retard

Le montant de l'astreinte est plafonné à 1.000 euros par jour de retard et par arrêté. En ce qui concerne les immeubles en copropriété, elle est d'un montant maximal de 1.000 euros par lot et par jour de retard.

Par ailleurs, la loi prévoit que l'astreinte doit être appliquée de façon progressive dans le temps et modulée, en tenant compte de l'ampleur des mesures et travaux prescrits et des conséquences de la non-exécution. Le total des sommes demandées ne peut être supérieur à 50.000 euros dans le cadre d'un même arrêté (sauf pour les équipements communs des immeubles collectifs).

Pris en application des articles 79 et 83 de la loi Alur, le récent décret du 7 décembre 2015 (1) vient déterminer les conditions de modulation et de progressivité de l'astreinte administrative applicable dans le cadre de la lutte contre l'habitat indigne.

Tout connaître sur la location immobilière

Louer un bien et gérer les relations avec le locataire

Source : (1) Décret n°2015-1608 du 7 décembre 2015 relatif aux règles de progressivité et de modulation de l'astreinte administrative applicable dans le cadre de la lutte contre l'habitat indigne

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Les Bailleurs ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité