Le chef de l’Etat a tout d’abord informé d’une hausse de la TVA pour financer la protection sociale. Cette hausse serait de 1,6 point faisant passer la TVA de 19,6 % à 21,2 %.

De même, le quota d’apprentis devra être relevé à 5% dans les entreprises de 250 salariés et plus. En cas de non respect de ce quota, les sanctions financières seront doublées.

Etait également annoncé une exonération des charges familiales patronales. En effet, les entreprises profiteront d’une exonération totale de ces charges sur les salaires compris entre 1,6 et 2,1 fois le Smic.

En compensation de cette baisse, la CSG sur les revenus financiers sera augmentée de deux points.

Le président de la République a également déclaré que dès lundi une négociation sera entamée avec les partenaires sociaux pour aboutir à des accords compétitivité-emploi dans les deux mois.

Source : Le Parisien, le 30 janvier 2012

           Les Echos, le 29 janvier 2012

          Le Monde, le 29 janvier 2012