Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Rémunérer le Salarié » Respecter les règles relatives à la paie » Calculer les cotisations sociales » Actualités

Brève Calculer les cotisations sociales

Suppression des cotisations sociales : une bouffée d’oxygène pour les entreprises

Par - Modifié le 27-05-2014

Suppression des cotisations sociales : une bouffée d’oxygène pour les entreprises Juritravail

Les cotisations patronales sont d'inégale importance selon la taille de l'entreprise. L'effet pervers de cette variation résultant de l'effectif des entreprises est l'incitation à bloquer les recrutements à l'approche du dépassement des seuils d'effectifs pour rester dans la tranche d'effectif inférieure frappée moins lourdement par les cotisations prélevées.

La déclaration des salaires versés aux salariés entraîne un prélèvement de sommes à destination du financement de la formation, de l'apprentissage, du chômage, etc…

Le poids de ces cotisations pèse lourd sur la capacité financière des entreprises aspirant à un allègement de leur contribution pour déployer leur activité à travers de nouveaux investissements.

Le gouvernement réagissant à l'appel lancé par les organisations patronales entend opérer un nivèlement du montant des allègements de cotisations sociales.

A l'heure actuelle les allègements de charges sur les salaires inférieurs à 1,6 SMIC profitent de façon plus significative aux petites structures comportant moins de 20 salariés.

A travers les allègements "Fillon", les entreprises de moins de 20 salariés bénéficient d'une réduction de cotisations de 28,1 points alors que pour les entreprises d'un effectif supérieur cette réduction est de 26 points au niveau du SMIC.

Un tel effet de seuil se traduit par une stagnation des effectifs ou une limitation des effectifs des structures de moins de 20 salariés souhaitant continuer de profiter d'un allègement de charges maximum.

Le nouveau barème entrant en vigueur au 1er janvier 2015 constituera une avancée attendue par les entreprises découlant du pacte de responsabilité : "les charges patronales seront réduites à zéro au niveau du SMIC, comme l'a annoncé Manuel Valls, pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, explique un conseiller gouvernemental. Autrement dit, les nouvelles réductions de cotisations seront un peu plus importantes pour celles qui ont plus de 20 salariés".

La promesse du Gouvernement laisse apparaître un gain supplémentaire au bénéfice des entreprises de 20 salariés et plus mais il ne faut pas s'y tromper, la baisse de cotisations avoisinant 2 points payées sur les salaires compris entre 1 et 1,6 SMIC ne doit pas s'interpréter comme la suppression de nombreuses autres charges pesant sur les entreprises (assurance chômage, retraite complémentaire, etc…) et dépendant des partenaires sociaux.

"Info-plus" Le versement du SMIC une obligation patronale

Depuis le 1er janvier 2014, le Smic horaire s'élève à un montant de 9, 53 euros brut ce qui correspond à un montant mensuel de 1.445, 38 euros brut pour une durée du travail de 35 heures hebdomadaires.

Le seul fait pour un employeur de verser une rémunération inférieure au Smic suffit à ce qu'il soit condamné à verser aux salariés concernés un rappel de salaire correspondant et les congés payés afférents, et à les indemniser pour le préjudice subi (Cass. Soc. 29 juin 2011, n°10-12884).

Le respect du Smic doit être apprécié sur chaque période de paie. Cette appréciation n'est pas annuelle (Cass. Soc. 29 janvier 2002, n°99-44842).

Notre dossier

Source : Les Echos, le 26 mai 2014

Vous avez des questions sur le sujet Calculer les cotisations sociales ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Vos Réactions

  • Laure Embard - Visiteur Le 03-06-2014 à 11:26

    Encore une fois, la soi-disant aide aux entreprises va pénaliser les employés. En effet quelle entreprise bénéficiant d'une aide parce qu'elle paie ses employés au Smic (une misère !!) envisagera d'augmenter ses salaires ???

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés