5 conseils pour éviter un burn-out

Voici ce que vous pouvez-faire :

  • dialoguer avec votre supérieur hiérarchique. Celui-ci n'est normalement pas votre ennemi. Vous devez lui expliquer la situation. Parfois, les objectifs fixés sont trop importants pour que le salarié les atteigne dans de bonnes conditions. Si vous ne le lui dites pas, il ne s'en rendra pas forcément compte de lui-même ;
  • dire non, quand vous ne vous sentez pas capable ou lorsqu'il vous impose de nouvelles tâches que vous ne pourrez pas accomplir dans le temps imparti. Votre manager apprécie davantage un refus que de se retrouver coincé à la date de livraison si vous n'avez pas pu avoir le temps de tout faire, ou si vous êtes en arrêt de travail car vous avez dépassé vos limites physiques ;
  • apprendre à partager votre charge de travail quand vous en avez besoin et à gérer votre temps de façon optimal ;
  • savoir vous arrêter et prendre des congés sans attendre d'être complètement épuisé ;
  • prendre contact avec vos représentants du personnel, la médecine du travail

31%des salariés déclarent travailler "toujours" ou "souvent" sous pression

Retrouvez d'autres conseils pour éviter un burn-out : 6 conseils pour éviter un burn-out

Vous ne devez pas laisser la situation s'envenimer, car si vous êtes victime de burn-out, votre santé physique et mentale peut ne pas revenir au top, avant un long moment, malheureusement. Prenez donc soin de vous et sachez que vous n'êtes pas seul.

Le recours à un psychologue peut être d'une aide précieuse dans ces moments difficiles.

Burn-out : conséquences sur la santé

Le burn-out se traduit, dans les faits, par un épuisement professionnel total. Le salarié a croulé sous le poids de son travail.

Avec le développement des technologies de l'information et de la communication, il arrive de plus en plus fréquemment que les salariés n'arrivent pas à se déconnecter du travail, jusqu'à l'obsession pour certains d'entre eux, travaillant, les soirs, les week-end, pendant leurs congés ou lorsqu'ils sont malades.

Notre actu sur le droit à la déconnexion va vous intéresser : Droit à la déconnexion : garde-fou de la vie privée des salariés ?

Les pathologies psychiques peuvent être reconnues comme maladies d'origine professionnelle

Article L461-1 CSS

En ajoutant à tout cela, le stress que peut produire le monde professionnel, cela peut avoir l'effet d'une bombe. Les conséquences sur la santé d'un collaborateur peuvent être extrêmement graves, à tel point que ce syndrome d'épuisement professionnel peut être reconnu comme une maladie professionnelle (1).

💡 À retenir :

Le burn-out peut être reconnu comme maladie professionnelle.