Dans cet arrêt, la Cour précise que l’employeur ne peut payer au salarié une partie de la contrepartie financière d’une clause de non concurrence avant la rupture du contrat de travail. Seul doit être pris en considération le montant versé après la rupture, étant rappelé qu’une contrepartie considérée comme dérisoire équivaut à une absence de contrepartie et rend la clause nulle.

Dans un autre arrêt du même jour (09-68762), la Cour rappelle que le paiement de la contrepartie financière d’une clause de non concurrence doit être payé dès le départ effectif du salarié et non pas à la fin du préavis, en cas de dispense d’exécution du préavis.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000024254317&fastReqId=1812858616&fastPos=1