Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Former le Salarié » Maitriser les Dispositifs de Formation » Compte Personnel de Formation : mes obligations d'employeur » Actualités

Article avocat Compte Personnel de Formation : mes obligations d'employeur

Tout ce que vous devez savoir sur le Compte Personnel d'Activité (CPA)

Par , Avocat - Modifié le 18-04-2017

Le Compte Personnel d'Activité (CPA) est une plateforme numérique issue de la loi travail et est entré en vigueur au 1er Janvier 2017. Nous faisons le point sur les principaux points que vous devez savoir sur le CPA.


Instauré par la loi Rebsamen du 17 Août 2015 et précisé par la loi Travail du 8 Août 2016, le Compte Personnel d’Activité (CPA) est entré en vigueur au 1er Janvier 2017.

Le CPA est une plateforme numérique conférant un accès direct aux droits acquis au titre des trois comptes suivants :

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)
  • Le Compte d’Engagement Citoyen (CEC)
  • Le Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (C3P)

À QUOI SERT LE CPA ?

Le Compte Personnel d’Activité a été créé dans le but de « renforcer l’autonomie et la liberté d’action » des individus qui en sont titulaires. Il sert à « supprimer les obstacles à la mobilité professionnelle ».
Il faut savoir que le CPA :


  • Est actif du 1er emploi à la retraite.
  • Permet de consulter ses droits en temps réel.
  • Est attaché à la personne du travailleur : le changement d’employeur n’entraine pas la perte des droits qui y sont inscrits.


En outre, le Compte personnel d’Activité doit permettre à son titulaire de mobiliser plus aisément les droits sociaux qu’il contient. Pour cela, il lui confère un certain nombre de prérogatives :

  • Il décide seul de l’utilisation de ses droits.
  • Il bénéficie d’un accompagnement personnalisé afin de l’aider à accomplir son projet professionnel.
  • Il conserve ses droits jusqu’à leur épuisement ou son départ à la retraite.


Ce nouveau dispositif tend à favoriser le développement de la formation professionnelle, de l’engagement citoyen ainsi que la préservation de la santé des salariés.

LES BÉNÉFICIAIRES DU CPA

Le compte personnel d’activité est ouvert à un large public : (la liste n’est pas exhaustive)

  • Aux salariés en contrat à durée indéterminée
  • À certains demandeurs d’emploi (âgé au moins de 16 ans, à la recherche d’un emploi, dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle par exemples)
  • Aux retraités ayant fait valoir l’ensemble de leurs droits à la retraite
  • Aux membres des professions libérales
  • Aux agents publics (au 1er Janvier 2018)

LES COMPOSANTES DU CPA

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION

Le compte personnel de formation a été créé par la loi du 14 Juin 2013. Entré en vigueur depuis le 1er Janvier 2015, il est le successeur du Droit Individuel à la Formation (DIF).

Il permet à toute personne, indépendamment de son statut, d’acquérir des crédits d’heures de formation. Ces crédits vont lui permettre de financer des formations qualifiantes tout au long de sa vie professionnelle.

À savoir : Les heures de formation acquises au titre du DIF ont été transférées dans le CPF depuis le 1er Janvier 2015. Elles peuvent être mobilisées jusqu’en 2020. En cas de recours à la formation, elles seront les premières sollicitées.

Le nombre d’heures de formation acquises dépend du temps de travail effectif accompli par le salarié.

Par exemple : Pour un salarié à temps complet : 
Il peut acquérir au maximum 24 heures de formation sur l’année dans la limite de 120 heures maximum sur 5 ans.
Au-delà de cette limite, il pourra acquérir 12 heures de formation sur l’année dans la limite de 150 heures maximum sur 8 ans.

Seul le salarié peut mobiliser les heures de formation présentes sur son Compte Personnel de Formation. Ainsi, il ne peut pas y être contraint.

Il est possible d’inciter un salarié à mobiliser ses heures acquises du fait du CPF en contrepartie d’un abondement de son compte.
Un salarié peut toujours refuser : cela n’est pas constitutif d’une faute.



Retrouvez cet article en intégralité sur notre site : http://sileas-avocats.info/compte-personnel-dactivite

 

 

Par Emmanuelle Destaillats

Avocat au Barreau de Bordeaux

Maître Emmanuelle Destaillats

Maître Emmanuelle Destaillats

Avocat au Barreau de BORDEAUX

  • Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit de la Protection Sociale

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.