Accueil » Droit du Travail Salarié » Licenciement & Rupture conventionnelle » Licenciement : Motifs et Procédures » Licenciement pour Motif Personnel » Contester un licenciement : que faire en cas de licenciement abusif » Actualités

Article avocat Contester un licenciement : que faire en cas de licenciement abusif

Licenciement : attention aux garanties de fond !

Par , Avocat - Modifié le 31-08-2017

Un arrêt du 22 juin 2017 rendu par la Cour de cassation illustre une nouvelle fois la nécessité pour l’employeur de respecter les obligations préalables au licenciement éventuellement fixées par le contrat de travail, la convention collective, par exemple.

 

LES FAITS: UNE GARANTIE DE FONDINCLUSE DANS LE CONTRAT DE TRAVAIL

Dans le cas visé par cet arrêt (pourvoi n°15-26659), le contrat de travail prévoyait dans son article 12 la mise en place d’une commission paritaire chargée d’une mission de conciliation devant obligatoirement être saisie au moins un mois avant l’engagement d’une procédure de licenciement.

Seule l’hypothèse d’une faute grave ou lourde était exclue de cette conciliation préalable obligatoire.

Mais dans le cas de l’espèce, le licenciement reposait sur une insuffisance professionnelle et n’avait pas été précédé de la consultation de la commission paritaire.

 

LA VIOLATION D'UNE GARANTIE DE FOND PRIVE LE LICENCIEMENTDE CAUSE REELLE ET SERIEUSE

La Cour de cassation retient sans surprise que le licenciement est sans cause réelle et sérieuse et casse l’arrêt de la Cour d’appel de BESANCON :

« l'obligation contractuelle de saisine de la commission de conciliation, lorsqu'est engagée une procédure de licenciement sauf hypothèse d'un licenciement pour faute grave ou lourde, constitue une garantie de fond dont la méconnaissance prive le licenciement de cause réelle et sérieuse ».

Dans une situation comme celle-ci, la violation de la garantie de fond est un argument juridique extrêmement efficace pour le salarié dès lors que sa contestation du licenciement peut prospérer sans même que les juges n’aient à se prononcer sur les motifs contenus dans la lettre de licenciement.


LA COUR DE CASSATION CONFIRME UNE JURISPRUDENCE BIEN ETABLIE

Cet arrêt ne fait que s’inscrire dans la droite ligne d’une jurisprudence ancienne et maintes fois confirmée : la violation d’une garantie de fond prive nécessairement le licenciement de cause réelle et sérieuse.

Pour être complet, soulignons la diversité des garanties de fond pouvant exister (l’énumération n'a pas de caractère exhaustif).

Il est donc possible d’imposer :
  • une consultation pour avis
  • une phase préalable d’instruction
  • une double signature sur la lettre de licenciement
  • la saisine d’un conseil de discipline
  • une autorisation préalable d’un organe social
  • ou des associés
Source:
Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 22 juin 2017, n°15-26659, Inédit

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Publicité

Maître Nicolas BEZIAU

Maître Nicolas BEZIAU

Avocat au Barreau de NANTES

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit Commercial
  • - Droit Pénal
  • - Droit Routier, permis de conduire et automobile
  • - Procédure Judiciaire
  • - Droit de la Protection Sociale

Me contacter

Edition abonné

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés