Cette baisse est due à une diminution des embauches dans les établissements de 250 salariés au plus.

Ce ralentissement s'accompagne également d'un raccourcissement de la durée moyenne des contrats ou des actions de professionnalisation.

Quant à la part des embauches en CDI, elle chute de 12% en 2011 à 9% en 2012. En effet, 91% des nouveaux contrats de professionnalisation sont des CDD.

70% des bénéficiaires ont au minimum un niveau Bac et l'âge moyen des concernés ne cesse de s'accroitre.

Pour un tiers des bénéficiaires, l'embauche en contrat de pro fait suite à la scolarité. Pour eux, le contrat est rarement à durée indéterminée. Le CDI est majoritairement réservé à des personnes expérimentées et plus qualifiées.

Fin octobre 2013, 110.500 contrats de professionnalisation avaient été signés depuis le début de l'année contre 108.500 à la même période en 2012.

"Info-plus" Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation permet à son bénéficiaire d'alterner des périodes en entreprise et des périodes en formation ce qui a pour objectif de leur permettre d'acquérir une qualification et de favoriser leur insertion ou leur réinsertion professionnelle.

Le contrat de professionnalisation peut prendre la forme d'un contrat à durée indéterminée ou d'un contrat à durée déterminée.