Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit du Sport » Les Contrats Sportifs » Contrat Sponsoring / Publicité » Actualités

Article avocat Contrat Sponsoring / Publicité

La stratégie d'éviction du journal le 10sport.com sanctionnée par l'Autorité de la Concurrence

Par , Avocat - Modifié le 20-02-2014

L'autorité de la concurrence a décidé ce jour de sanctionner les Editions Philippe Amaury à hauteur de 3,5 millions d'euros pour avoir, lors de l'arrivée dans les kiosques du quotidien sportif Le 10sport.com, mis en oeuvre une stratégie d'éviction afin de conforter le monopole de son journal L'Equipe.

Pour rappel, en septembre 2008, la société Le Journal du Sport, fruit d'un partenariat entre Michel Moulin, fondateur de Paru Vendu et NextRadioTV, dirigé par Alain Weill, avait annoncé le lancement d'un quotidien sportif en couleurs de 24 pages à dominante footballistique.

Le premier numéro a été mis en vente le 3 novembre 2008.

Deux semaines après cette annonce, le groupe Amaury, propriétaire notamment des journaux L'Équipe, Le Parisien et Aujourd'hui en France, avait annoncé à son tour le lancement, dans les prochaines semaines, d'un nouveau quotidien sportif, Aujourd'hui Sport, dont le positionnement (format, prix, ligne éditoriale, lectorat) était strictement identique à celui du 10Sport.com.

En décembre 2008, Le Journal du Sport, éditeur du 10Sport.com, avait saisit l'Autorité de la concurrence en reprochant au groupe Amaury des pratiques commerciales déloyales, des stratégies de dénigrement, ou des pressions exercées sur les annonceurs, ainsi qu'une pratique d'éviction consistant à a voir mis sur le marché un nouveau journal dans le seul but de faire sortir Le10Sport.com.

En mai 2009, les agents de l'Autorité de la concurrence avaient perquisitionné plusieurs locaux du groupe Amaury et saisi de nombreux documents révélant la stratégie suivie par le groupe pour évincer Le 10Sport.com du marché.

Les pièces saisis ont démontré que le groupe Amaury avait envisagé trois scénarii de riposte au lancement du 10 Sport.com.

Le premier consistait à ne pas réagir. Le deuxième - celui retenu - aboutissait à la création d'un nouveau quotidien. Le troisième correspondait à la refonte du journal L'Équipe.

L'instruction avait permis de démontrer qu'aucune projection n'avait été réalisée au-delà de 14 mois après le lancement et qu'en réalité l'objectif poursuivi par le lancement du journal Aujourd'hui Sport était de restaurer le monopole de L'Équipe.

Pour l'Autorité de la Concurrence, "le groupe Amaury a lancé artificiellement un journal dans le seul but de protéger le monopole de L'Équipe".

Cette stratégie anticoncurrentielle est sanctionnée par l'Autorité de la concurrence

Dans le calcul de la sanction pécuniaire fixée à 3 514 000 euros, l'Autorité de la concurrence a tenu compte de la gravité de la pratique, du dommage causé à l'économie mais aussi de la situation particulière du groupe Amaury et des difficultés financières rencontrées par ses filiales.

Source : http://www.autoritedelaconcurrence.fr

 

Par Me Semeria

Source

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Antoine SEMERIA

Maître Antoine SEMERIA

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit Commercial
  • - Droit Pénal
  • - Droit du Sport

Me contacter

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.