La Cour des comptes a rendu public le jeudi 17 janvier 2013 son rapport sur le sport pour tous et le sport de haut niveau.

La Cour a analysé, pour la première fois, les performances des politiques menées par l’Etat en se concentrant sur les deux objectifs définis par les pouvoirs publics : faire accéder les citoyens à une large variété de disciplines sportives et figurer parmi les nations les plus performantes dans le sport de haut niveau.

L’action de l’Etat en faveur d’un égal accès au sport est, selon la Cour des comptes, trop peu efficace et apparaît même résiduelle par rapport à celle des collectivités territoriales.

En ce qui concerne le sport de haut niveau, la Cour des comptes prône davantage de cohérence dans les politiques d’orientations entre les différents acteurs qui interviennent dans ce domaine.

Selon elle, la stratégie de l’Etat doit également se traduire "dans des conventions rénovées et un soutien aux fédérations fondé sur des critères objectifs".

En outre, la situation de dépendance de nombreuses fédérations sportives vis-à-vis des pouvoirs publics doit laisser la place à "un monde fédéral plus autonome : cet objectif passe notamment par un développement des ressources propres des fédérations".

Pour la Cour, les disparités entre les fédérations sont telles que les mécanismes de solidarité financière existants doivent faire l’objet d’une "consolidation". 


Par Me Semeria