Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Temps de travail » Gérer le Temps Partiel » Rédiger le Contrat de Travail à Durée Indéterminée à temps partiel : modèles & conseils » Actualités

Actualité Rédiger le Contrat de Travail à Durée Indéterminée à temps partiel : modèles & conseils

Proposition de loi sur l’égalité professionnelle entre hommes et femmes

Par - Modifié le 22-03-2005

Une proposition de loi sur l'égalité professionnelle entre hommes et femmes a été déposée devant le sénat par Nicole Ameline, ministre de la Parité et de l'Egalité.

Cette proposition de loi souhaite apporter quelques modifications au code du travail afin de lutter plus efficacement contre l'inégalité professionnelle entre hommes et femmes.

La proposition de loi aborde :

La négociation dans l'entreprise



Tous les deux ans l'entreprise doit négocier sur l'égalité entre homme et femme.

Au travers de cette négociation, l'entreprise se fixe comme objectif de progresser mais également, le cas échéant, de rattraper son retard en matière d'égalité.

Les points qui sont impérativement abordé lors de cette négociation sont :

  • les conditions d'accès à l'emploi, à la formation et à la promotion professionnelle
  • les conditions de travail et d'emploi
  • les salaires
  • la reconnaissance des qualifications professionnelles

Les candidatures


A l'heure actuelle, l'employeur est tenu de produire un rapport écrit mettant en avant, de manière comparative, les conditions générales d'emploi des hommes et des femmes de l'entreprise ainsi que les mesures et objectifs que se fixe l'entreprise.

Le législateur avait énuméré les différentes conditions d'emploi que devait obligatoirement viser le rapport. Or, il s'avère que si la phase de "l'embauche" avait été prise en compte, tel n'était pas le cas pour la phase "des candidatures".

Or, dans la mesure où les inégalités entre hommes et femmes trouvent également leur source dans la gestion des candidatures, la proposition de loi répare cet oubli en indiquant que le rapport doit inclure l'étape des candidatures.

La représentation des salariés


La proposition de loi propose que tout salarié licencié économiquement, dans une entreprise n'ayant pas respectée les règles en matière représentation, (comité d'entreprise, délégué du personnel…) ait le droit à une indemnité ne pouvant être inférieure à 3 mois de salaire brut (au lieu des 1 mois de salaire actuel).

On peut, à première vue, s'étonner qu'une mesure sanctionnant la non représentation dans l'entreprise prenne place dans le projet de loi sur l'égalité homme / femme.

En fait, le législateur part du principe qu'en favorisant la représentation des salariés on lutte par la même occasion contre les inégalités professionnelles.

Le temps partiel

Deux types de mesure touchent le contrat à temps partiel :

D'une part, le recours au temps partiel devient moins favorable pour l'employeur. En effet, le projet de loi veut d'une part, mettre fin aux abattements sur les cotisations dues par l'employeur et d'autre part, il durcit les modalités d'exécution du contrat en matière d'interruption d'activité.

D'autre part, le projet de loi préconise un temps partiel choisi. Pour cela, le législateur a souhaité que la volonté du salarié puisse se manifester de façon explicite.

Ainsi, il est prévu :

  • Une mention manuscrite: Le salarié qui passe d'un temps complet à un temps partiel doit signifier son accord au travers d'une mention écrite figurant sur son avenant au contrat.
  • Un droit de veto: Un droit de veto est donné aux représentants des salariés, ou à défaut aux salariés eux même, concernant la mise en place d'horaires à temps partiel dans l'entreprise.
  • Un droit au refus: L'employeur ne pourra pas imposer au salarié une baisse de son activité en dessous de la durée légale. Et, face à une telle proposition,le refus du salariéne saurait en aucun cas être constitutif d'une faute ou d'un licenciement.


Ce durcissement tend à vouloir faire baisser le recours au temps partiel "forcé" plus que choisi qui concerne essentiellement les femmes.

Sanctions

Pour tout écart de salaire entre deux emplois identiques, l'employeur serait susceptible d'être punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 Euros d'amende.

Le projet de loi souhaite :

  • Inciter les entreprises à réduire les inégalités au travers de la négociation.
  • Prévenir les discriminations sexuelles en matière de candidature.
  • Réduire le recours au temps partiel imposé dont les femmes sont souvent les victimes.

Notre dossier

Vous avez des questions sur le sujet Rédiger le Contrat de Travail à Durée Indéterminée à temps partiel : modèles & conseils ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés