Le Code du travail permet au VRP d'avoir plusieurs employeurs (1). Lorsqu'il ne travaille que pour le compte d'un seul employeur, il est appelé VRP exclusif ou encore VRP monocarte.

Insérer une clause d'exclusivité

Recruter un VRP exclusif vous permet d'insérer, dans son contrat de travail, une clause d'exclusivité, lui interdisant de travailler pour le compte d'une autre entreprise.

Elle vous offre ainsi la garantie que le salarié occupe l'intégralité de son temps de travail à prospecter et démarcher pour votre entreprise exclusivement. Pas de risque de concurrence, le salarié ne fait aucune opération commerciale pour le compte d'une autre société.

Modèle de contrat de travail pour un VRP exclusif + notice

Modèle de contrat de travail VRP Exclusif

Verser une rémunération minimale forfaitaire

Si vous pouvez rémunérer votre VRP sur la base d'un fixe ou d'un fixe et de commissions ou seulement de commissions, sachez que le VRP exclusif bénéficie d'une garantie de rémunération minimale, ce qui n'est pas le cas pour un VRP à cartes multiples.

1.676,13 euros bruts mensuels en moyenne

En effet, le VRP monocarte a droit à une rémunération minimale égale à 520 fois le smic horaire / trimestre (sans compter les frais professionnels qui s'ajoutent à la rémunération minimale garantie) (2). Cela correspond à un salaire de 5.028,40 euros bruts pour 3 mois à temps complet en 2016.

Chaque trimestre vous devez donc verser cette rémunération minimale forfaitaire à votre salarié. Le trimestre suivant, vous récupérez cette somme à concurrence de la partie des rémunérations qui excède la ressource minimale.

Cette rémunération forfaitaire minimale constitue l'une des principales différences avec le VRP multicartes. Ce dernier ne bénéficiant pas de cette ressource minimale, s'il ne vend rien, et que son salaire est exclusivement à la commission, il ne vous coûte rien.

Taux et recouvrement des cotisations sociales

Les VRP exclusifs se voient appliquer les mêmes règles que les autres salariés en ce qui concerne le taux des cotisations sociales.

Leur recouvrement est assuré, comme pour les autres salariés, par l'Urssaf, ce qui n'est pas le cas pour les VRP à cartes multiples. Pour ces derniers, l'employeur doit procéder au versement des cotisations auprès d'un autre organisme (auprès duquel il doit immatriculer son entreprise et déclarer le salarié VRP multicartes).

En outre, pour ce qui est du régime de retraite, c'est à vous d'affilier votre salarié, comme pour n'importe quel autre salarié. Un VRP multicartes doit se charger lui-même de cette formalité.