Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des affaires » Droit Commercial » Gérer son activité commerciale » Contrat B2B » Contrats commerciaux, clauses contractuelles » Actualités

Article avocat Contrats commerciaux, clauses contractuelles

A qui incombe le coût des travaux de ravalement dans le cadre d'un bail commercial ?

Par , Avocat - Modifié le 04-02-2013

Dans le cadre d’un bail commercial, les parties au bail sont amenées à se positionner sur la prise en charge du coût de ravalement de l’immeuble donné à bail et dans lequel le locataire exploite. Du bailleur ou du locataire, lequel des deux doit supporter le coût des frais de ravalement ?

La 3ème chambre civile de la Cour de Cassation dans un arrêt du 19 décembre 2012 apporte des éclaircissements.

Les faits étaient les suivants :

Une société propriétaire de locaux commerciaux avait donné à bail les locaux à une société de gestion hôtelière.

Le propriétaire devait assigner sa locataire en paiement d’arriérés de loyers et de charges comprenant notamment les frais de ravalement de l’immeuble loué.

La Cour d’Appel condamne la locataire au paiement de ces frais. La Cour vise ainsi la clause du bail sur les charges incombant au locataire et notamment son caractère non limitatif.

Elle en déduit que la commune intention des parties était de faire supporter au locataire toutes les charges liées à l’entretien de la chose louée dont les frais de ravalement.

La 3ème chambre civile dans un arrêt du 19 décembre 2012 casse et annule l’arrêt rendu par la Cour d’Appel en ce qu'elle a condamnée la locataire à assumer les frais de réfection de façades.

L’article 1720 du code civil dispose en effet :

"Le bailleur est tenu de délivrer la chose en bon état de réparations de toute espèce.

Il doit y faire, pendant la durée du bail, toutes les réparations qui peuvent devenir nécessaires, autres que les locatives."


La 3ème chambre de la Cour de Cassation rappelle que les dépenses de ravalement ne constituent pas, sauf stipulation contraire expresse, des charges locatives.
 

La 3ème chambre civile rappelle également que le simple fait  pour le locataire de payer mensuellement une provision pour charges ne permet pas d’en déduire que ce dernier avait eu l’intention prendre à sa charge les frais de ravalement de façades.


Autrement dit, il existe dans le bail commercial une grande liberté contractuelle.

Cependant, si les parties entendent faire supporter au locataire des charges autres que locatives, il convient de le stipuler sans équivoque et avec la plus grande clarté dans le bail.
 

En conclusion, le locataire peut être amené dans le cadre d’un bail commercial à supporter le coût de travaux de ravalement à la condition que cette charge figure expressément et de façon non équivoque dans le bail commercial et comme incombant au locataire.

Par Me. Roquigny Abraham

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Pour aller plus loin


Maître Laurence Roquigny Abraham

Maître Laurence Roquigny Abraham

Avocat au Barreau de BORDEAUX

  • Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité
  • - Droit Commercial
  • - Droit de la Famille - Divorce

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.