Accueil » Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT » Délégué Syndical (DS) » Les attributions du DS » Actualités

Brève Les attributions du DS

Goodyear : triste aboutissement de cinq années de négociations

Par - Modifié le 05-02-2013
Lors d'une réunion extraordinaire du comité centrale d'entreprise (CCE) en date du 30 janvier 2013, le groupe Goodyear-Dunlop a annoncé son intention de fermer le site d'Amiens-Nord. Cela aboutirait à la destruction de 1.173 emplois.

Cette décision intervient après 5 années de négociation avec les organisations syndicales, plus précisément avec la CGT, organisation majoritaire sur le site d'Amiens.

Rappelons que la CGT avait usé de son veto en 2008 sur le premier projet de réorganisation de la production devant aboutir à la fusion des sites Amiens-Nord et Amiens-Sud. Elle avait attaqué le projet de plan social de juillet 2011 ainsi que la reprise par le Groupe Titan, puis s'était opposée au plan de départ volontaire en 2012.

La direction affirme qu'il s'agit de "la seule solution possible après 5 années de négociations infructueuses". Henry Dumortier, Directeur Général de Goodyear France, a affirmé être "profondément déçus que cinq années de négociations n’aient pas permis de parvenir à un compromis avec les représentants du personnel d’Amiens Nord". Il espère que " la CGT parviendra à dialoguer" avec eux.

Le Groupe a présenté aux syndicats des pistes d'accompagnement des salariés concernés telles que le reclassement interne d'une centaine d'entre eux, des plans de formation, un plan de revitalisation du site.

Virgilio Mota da Silva, delégué SUD, a déclaré lors d'une interview donné au journal Libération le 31 janvier "on a pris un coup de massue, même si on y était préparé. Les gens sont repliés sur eux-mêmes, ne parlent plus. Cela fait quelque temps que l'on s'acharne sur eux, aujourd'hui c'est pire. Psychologiquement, on est atteint. La direction veut nous avoir à l'usure, elle va y arriver. (...) Pour l'instant, on est dans la douleur, les gens craquent dans l'usine."
Concernant le plan de départs volontaires proposé en 2012 par la Direction, le délégué Sud ajoute "là-dessus, j'ai le sentiment qu'on a loupé quelque chose. C'est un regret. Il y avait des possibilités de départ à 56 ans dans ce plan, des primes entre 100.000 et 200.000 euros. A Sud, on a commencé un cahier revendicatif sur cette base, mais la CGT nous a traités de tous les noms. Si elle avait poussé avec nous pour de meilleures garanties de la part de Titan, cela aurait marché, et les politiques auraient embrayé car on était en période électorale". Il pense également que "Goodyear ira au bout (...) ce processus est irréversible".
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a déclaré que "La direction et l'organisation syndicale majoritaire, porte une responsabilité dans ce qui se passe, (...) à part égale".

Franck Jurek, délégué CGT, estime quant à lui qu'"entre l’annonce et la fermeture, il y a de la marge (...). Ca fait six ans qu’on se bat contre 400, 800, 1.200 suppressions d’emplois, on va se battre et il y aura encore plus de monde. C’est une mauvaise nouvelle bien sûr, on a un combat à mener et on le mènera jusqu’au bout".
Bernard Thibaut, leader cégétiste, a affirmé que "la question pour nous, c'est qu'il ne suffit pas d'avoir un repreneur à un instant 't', il faut des engagements sur le moyen terme". Les discussions "n'ont pas permis d'aboutir aux yeux des représentants du personnel sur des engagements suffisamment forts ou suffisamment fiables (...). Alors, si Monsieur Montebourg a les capacités de réunir autour de la table l'ensemble des acteurs, et de dessiner un plan qui aux yeux des personnels est convenable, je ne vois pas pourquoi la CGT refuserait cette perspective".

Le 12 février sera une journée de mobilisation contre la suppression des 1.173 emplois, à laquelle participeront les salariés de diverses entreprises concernées par des plans sociaux.

Sources : La tribune, 4 février 2013 ; Libération, 31 janvier 2013

Vous avez des questions sur le sujet Les attributions du DS ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés