Les statuts de société ont vocation à régir son mode de fonctionnement. Pour que ce mode de fonctionnement ne soit ni trop lourd ni un obstacle, il est essentiel de bien réfléchir à la rédaction des statuts, et notamment d'éviter toute difficulté d'interprétation.

Par exemple, vos statuts prévoient une clé de répartition des bénéfices, à 50-50 avec votre associé. Les premières années, tout va bien, votre associé et vous-même n'avez aucun problème. Mais les années passent, l'un travaille plus que l'autre ; vous abattez 75 % du travail, et vous êtes bloqué avec ces statuts

Ou encore, vous prévoyez que chacun peut vendre librement ses parts, sans agrément de l'autre associé. Que se passe-t-il s'il vend ses parts à quelqu'un que vous ne connaissez ni d'Eve ni d'Adam, ou à un fonds d'investissement qui une fois en place, vous écarte de vos fonctions de direction?

Pour éviter ce genre de problèmes, évitez comme la peste les modèles disponibles sur internet.

La meilleure solution, qui n'est pas si coûteuse, est de faire appel à un conseil. En quelques rendez-vous, ce conseil vous permettra de clarifier les choses et d'écarter les points pouvant générer une crispation entre associés...

 

Par Pierre Lebriquir

Avocat au Barreau de Paris

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail