Cette formalité demeure néanmoins obligatoire soit en raison de la qualité de son rédacteur (notaire, huissier, etc.), soit en raison du contenu de l’acte de création (mutation immobilière, de fonds de commerce, etc.).

Restent soumis à enregistrement dans le délai d'un mois à compter de leur date :

  • les actes constatant, la prorogation, la transformation ou la dissolution d'une société, l'augmentation, l'amortissement ou la réduction de son capital ;
  • les actes constatant la formation d’un groupement d'intérêt économique
Par Maryvonne Henry
Avocat au Barreau de Paris
Source : 

Bulletin officiel des Finances Publiques - Impôts (BOFIP) du 2 septembre 2015

Source

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail