Selon un rapport de la commission de déontologie de la fonction publique, 60% des fonctionnaires de l’Etat, 70 % des fonctionnaires des collectivités territoriales et 20 % des fonctionnaires hospitaliers ont demandé à cumuler leur activité avec une activité privée en 2010. Ces activités sont variées, pouvant aller de travaux manuels à des cours particuliers, ou du conseil juridique.

La commission explique cette augmentation des cumuls d’activité par « le succès du statut d’auto entrepreneur ». Face à la crise et à la montée du chômage « les agents veulent arrondir leurs fins de mois sans perdre le statut protecteur de fonctionnaire ».

La plupart des demandes proviennent des enseignants et des fonctionnaires de catégorie C qui ont les salaires les plus bas.
Les personnes cumulant les deux activités utilisent leurs jours de congés ou de récupération pour développer leur activité parallèle.

En 2010, 5 000 agents avaient créé leur entreprise, ce qui représente 1% du total des fonctionnaires.

En 2011, un décret a élargi le nombre d’activités pouvant être accumulées en incorporant les activités sportives et culturelles, les services à la personne et « la vente de biens fabriquée personnellement par l’agent ».

Source : Les Echos, le 29 décembre 2011