Accueil » Droit Public » Recours Administration » Litiges avec l'administration » Déroulement d'une affaire » Actualités

Article avocat Déroulement d'une affaire

Refus du maire d'autoriser une exhumation : comment contester ?

Par , Avocat - Modifié le 07-01-2020

La décision de refus d’autoriser une exhumation, prise par le maire dans l’exercice de ses pouvoirs de police des funérailles et des lieux de sépulture, ne peut être contestée que devant la juridiction administrative.

A la suite d’une procédure de partage judiciaire, plusieurs personnes sont devenues propriétaires d’une parcelle sur laquelle se trouvent plusieurs sépultures. Par ordonnance de référé du 18 avril 2016, le juge des référés du tribunal civil de première instance de Papeete les a autorisés, "sous réserve et en accord" avec le maire de la commune, à faire procéder à l’exhumation des corps en vue de leur inhumation au cimetière municipal. Suivant acte authentique du 12 juillet 2016, les propriétaires ont vendu la parcelle en cause à une société. Celle-ci a saisi la juridiction judiciaire afin qu’il soit fait injonction au maire de la commune de convenir avec elle des modalités de l’exhumation, à laquelle il s’était opposé. Les ex-propriétaires sont intervenus volontairement à l’instance.


La cour d'appel de Papeete a enjoint au maire de la commune d’avoir à convenir avec ceux-ci des modalités de l’exhumation prononcée par ordonnance du 18 avril 2016. Dans un arrêt du 11 décembre 2019, la Cour de cassation considère que si la juridiction judiciaire avait compétence pour se prononcer sur la qualité de plus proche parent revendiquée par les propriétaires à l’appui de leur demande d’exhumation, la décision de refus d’autoriser cette exhumation, prise par le maire dans l’exercice de ses pouvoirs de police des funérailles et des lieux de sépulture, ne pouvait être contestée que devant la juridiction administrative.


La Haute juridiction judiciaire se réfère à l’article 76, alinéa 2, du code de procédure civile, ensemble la loi des 16-24 août 1790, le décret du 16 fructidor an III et les articles L. 2213-10 et R. 2213-40 du code général des collectivités territoriales, applicables en Polynésie française. Elle rappelle que selon le premier de ces textes, le moyen pris de l’incompétence du juge judiciaire peut être relevé d’office par la Cour de cassation. Aux termes du dernier, toute demande d’exhumation est faite par le plus proche parent de la personne défunte. Celui-ci justifie de son état civil, de son domicile et de la qualité en vertu de laquelle il formule sa demande. L’autorisation d’exhumer un corps est délivrée par le maire de la commune où doit avoir lieu l’exhumation.

Source

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Patrick LINGIBE

Maître Patrick LINGIBE

Avocat au Barreau de CAYENNE

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit Représentant du Personnel : CSE, CE, DP, Syndicat, CHSCT
  • - Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité
  • - Droit Commercial
  • - Propriété intellectuelle, web & NTIC
  • - Fiscalité de l'Entreprise
  • - Droit de la Famille - Divorce
  • - Droit de l'Immobilier et de la Construction
  • - Droit des étrangers : en France et à l'étranger
  • - Droit Pénal
  • - Droit de la Consommation
  • - Droit Public
  • - Droit Routier, permis de conduire et automobile
  • - Droit de la Santé
  • - Droit Bancaire
  • - Droit de l'Environnement
  • - Procédure Judiciaire

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés