Le gouvernement a dévoilé, mercredi matin, son projet pour la réforme des retraites. Le projet tranche toutes les interrogations laissées en suspens pendant la période des négociations. Le gouvernement annonce :

  • Un relèvement de l'âge légal de départ à la retraite : l'âge de départ sera porté progressivement à 62 ans en 2018. L'âge de départ augmentera de 4 mois par an.
  • L'âge de départ pour bénéficier du taux plein passera progressivement de 65 à 67 ans en 2023.
  • La durée de cotisation sera progressivement portée à 41.5 ans.
  • Le maintien du dispositif « carrières longues » : les salariés ayant commencé à travailler à 14 ou15 ans pourront partir à la retraite à 58 ou 59 ans. Pour les salariés ayant commencé à 16 ans l'âge de départ à la retraite sera 60 ans. Le gouvernement prévoit d'élargir ce dispositif aux salariés ayant débuté leur carrière à 17 ans. Ces salariés pourront partir à la retraite à 60 ans.
  • La mise en place d'un dispositif prenant en compte la pénibilité : les salariés dont « l'état de santé est dégradé à la suite d'expositions à des facteurs de pénibilité liés à des contraintes physiques marquées, à un environnement physique agressif ou à certains rythmes de travail » pourront avoir une retraite à taux plein à partir de 60 ans. Ce dispositif est un droit personnalisé. Le gouvernement ne prévoit pas l'établissement de listes de métiers ou de qualifications professionnelles réputées pénibles.
  • La contribution des hauts revenus : hausse d'un point de la tranche la plus élevée de l'impôt sur le revenu.
  • L'alignement progressif du taux de cotisation des fonctionnaires : le taux de cotisation des fonctionnaires sera progressivement porté à hauteur du taux de cotisation des salariés du secteur privé soit de 7.85% à 10.55%.

Source : Dossier de Presse, Réformes des retraites, 16 Juin 2010