Accueil » Droit de la Famille - Divorce » Divorce & séparation » Conséquences Patrimoniales » Actualités

Article avocat Conséquences Patrimoniales

La prestation compensatoire n’a pas pour objet de corriger les effets du choix du régime de la séparation de biens

Par , Avocat - Modifié le 31-07-2015

"1°/ ALORS QUE la prestation compensatoire n’a pas pour objet de corriger les effets du régime de séparation de biens librement choisi par les époux ; qu’en retenant pourtant que « même si la prestation compensatoire n’a pas pour finalité d’assurer la parité des fortunes, elle a quand même pour objet de corriger les injustices liées au jeu du régime séparatiste », la Cour d’appel a méconnu l’article 270 du Code civil ;

2°/ ALORS QUE pour apprécier si la rupture du mariage crée une disparité dans les conditions de vie respectives des époux, le juge prend en considération le patrimoine des époux, tant en capital qu’en revenus ; qu’à ce titre, il appartient au juge de procéder à une évaluation, même sommaire, du patrimoine de chacun des époux ; qu’en l’espèce, pour apprécier l’existence d’une disparité, la Cour d’appel a relevé que l’épouse « ne donne aucune indication sur la valeur de sa clientèle qu’elle va pourtant bientôt céder vu son âge » ; qu’en statuant ainsi, sans procéder à l’évaluation, même sommaire, de la clientèle attachée à la profession libérale de l’épouse, la Cour d’appel n’a pas donné de base légale à sa décision conformément à l’article 271 du Code civil ;

3°/ ALORS QUE pour apprécier si la rupture du mariage crée une disparité dans les conditions de vie respectives des époux, le juge prend en considération le patrimoine estimé ou prévisible des époux, tant en capital qu’en revenus et leur situation respective en matière de retraite ; qu’en l’espèce, la Cour d’appel s’est bornée à relever qu’« il est par ailleurs étonnant que l’épouse ne fasse état d’aucune valeur mobilière, alors qu’elle exerce la profession de médecin depuis de longues années (sur l’acte de mariage, il est mentionné qu’elle occupe déjà cette activité) » et que, de même, « l’épouse s’abstient de communiquer le moindre renseignement sur ses droits prévisibles à la retraite, reproche qui lui avait déjà été fait par le premier juge » ; qu’en allouant néanmoins à Madame Y… une prestation compensatoire de 200 000 ¿, sans tenir compte, comme elle y était invitée, du capital constitué par l’épouse dans le cadre de la loi Madelin qui lui sera versé au moment de la retraite, la Cour d’appel a encore privé sa décision de base légale au regard de l’article 271 du Code civil."

 

Par Joackim Fain

Avocat au Barreau de Paris

Source

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Maître Joackim FAIN

Maître Joackim FAIN

Avocat au Barreau de PARIS

  • Droit du Travail Salarié
  • - Droit des Employeurs - Droit Social
  • - Droit de la Famille - Divorce
  • - Droit Pénal
  • - Droit Public
  • - Droit Routier, permis de conduire et automobile

Me contacter

Publicité

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés