En l'espèce :

Des locataires d'un bien à usage d'habitation  ont été attraits en justice par leur bailleur qui sollicitait la déchéance de leur droit au maintien dans les lieux en raison d'un manquement à la clause d'occupation bourgeoise du bail. Il leur reprochait d'avoir domicilié leur société commerciale à l'adresse, objet du bail d'habitation, ce qui ne serait pas compatible  avec la clause d'habitation bourgeoise.

Le bailleur a été débouté et l'affaire a été portée jusqu'à la cour de cassation qui a considéré  qu'en l'absence d'exercice effectif dans les lieux loués d'une activité commerciale et partant, de troubles afférents, il n'y a pas modification de la destination des lieux et donc il n'y a pas violation de la clause d'habitation bourgeoise.

 

Par Virginie Lombart

Avocat au barreau de Nantes

 

Source :

Cass. 3e civ. 25.02.2016 : n°  15-13.856

Source

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail