En vertu de l'article 123-11-1 du code de commerce, une société est autorisée à installer son siège social au domicile de son représentant légal et d'y exercer une activité de manière limitée dans le temps.

Est-ce contradictoire avec les dipsoitions en matière de bail d'habitation?

L'affaire qu'a eu à juger la 3ème chambre civile de la Cour de cassation concerne un locataire d'un appartement soumis aux dispositions de la loi de 1948 qui avait domicilié la société dont il était le représentant légal dans les lieux qu'il occupait à titre d'habitation locative. Le bailleur a contesté en invoquant que l'occupation prenait un caractère commercial qui n'était pas compatible avec le statut bourgeois les lieux.

Or, selon la Cour de cassation, le preneur conserve la possibilité de domicilier une entreprise a fortiori alors qu'il n'y exerce pas effectivement et aucun trouble n'était prouvé.

 

Par Virginie Lombart

Avocat au Barreau de Nantes

 

Source : Cass. 3ème Civ. 25.02.2016 : n° 15-13856

Source

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail